lundi 27 juin , 2022

CP POITIERS- VIVONNE : « IL VOULAIT CASSER DU BLEU »

« J’ai envie de sang aujourd’hui !!! »

On penserait au titre d’un film d’horreur, mais hélas nous sommes dans la réalité; une réalité devenue banale et que vivent beaucoup de collègues sur les coursives.

Vendredi 11 décembre, nos collègues du CDH ont été violemment et sauvagement agressés par un détenu qui voulait « Voir couler du sang… Du sang de bleu », « Casser du bleu ».

Ce détenu, maintes fois signalé comme cas « psy » se rendait vers la buanderie du 1er étage, quand il a accusé notre collègue d’être responsable de tous les maux (ou mots) liés au confinement ; il a donc décidé de « Voir couler du sang de bleu ».

Bien décidé à en découdre, il a fallu l’intervention et le courage de plusieurs collègues pour maîtriser ce possédé, entraînant un lourd bilan de surveillants blessés et meurtris dans leur chair.

Le bureau local UFAP-UNSA Justice tient à saluer le courage, le professionnalisme et le sang-froid des collègues qui travaillent dans des conditions difficiles.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice apporte son soutien aux agents blessés et meurtris et se tient à leur côté dans les démarches administratives et pénales qu’ils souhaitent engager.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice exige une sanction à la hauteur des faits, une comparution immédiate de ce possédé et son transfert.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice réaffirme son engagement pour une prise en charge des détenus violents dans des unités dédiées.

à Vivonne, le 12 décembre 2020

Le bureau local

Related posts