CT-AP : A la DAP, tout dérape !… Et les trois Organisations Syndicales claquent la porte !

Mardi 10 février 2015, les Organisations Syndicales représentatives étaient conviées au 1er Comité Technique de l’Administration Pénitentiaire de l’année 2015.

Les services de la DAP avaient inscrit à l’ordre du jour de cette instance un décret autorisant l’utilisation des téléphones portables à destination des détenus placés dans les CSL, CPA, QSL et QPA ; en pleine annonce d’un plan sans précédent sur la sécurisation de l’Institution au regard des actes barbares commis le 7 janvier dernier, il est vrai que ce point faisait désordre.

OUI désordre !… Le nouveau mode de fonctionnement de l’Administration Pénitentiaire !

Suite à l’intervention de notre Organisation Syndicale auprès de la Chancellerie et des médias, mettant en avant nos interrogations et l’indignation que soulève une telle décision, sous la contrainte, la DAP a retiré ce point de l’ordre du jour.

Il était donc à prévoir de notre chère Directrice, une réaction intrépide et inappropriée dont elle seule a le secret !

C’est ainsi que cette dernière, avec dédain et aplomb, n’a pu s’empêcher de remettre ce sujet sur la table.

Pour l’UFAP-UNSa Justice, tout est question de PRIORITÉ !…

La légalisation du téléphone portable pour les détenus n’est pas la NÔTRE!… Pour l’UFAP-UNSa Justice, la condition des Personnels Pénitentiaires qui souffrent, pour lesquels il y a urgence de faire évoluer leur quotidien reste NOTRE PRIORITÉ !…

Tout comme nous dénonçons, son obsession visant à réduire le paiement des heures supplémentaires ou sa volonté de former les détenus au « codétenu de soutien » par l’intermédiaire des formateurs des Personnels ou des formateurs occasionnels à coup de 30€ de l’heure !

Si le bien-être de nos pensionnaires est la priorité de la DAP, il n’en est pas de même pour la 1ère Organisation Syndicale !

La sécurité de nos détentions est primordiale, et rien ne nous fera dévier de ces revendications !

Par conséquent, il arriva aujourd’hui ce qui devait indubitablement arrivé !… Les trois Organisations Syndicales représentatives se sont levées et ont ensemble claqué la porte de ce CT-AP, laissant cette magistrate face à ses petites provocations et à l’instauration d’un contexte malsain au sein de la DAP.

Aujourd’hui, les Personnels Pénitentiaires et leurs représentants ont été salis par le mépris et les préjugés de cette directrice à leurs égards!…

L’année 2015 s’annonce tendue et mouvementée, car l’UFAP-UNSa Justice est plus que jamais déterminée à avancer et faire reconnaitre inlassablement les VALEURS et les MÉRITES de l’ensemble des Personnels Pénitentiaires, dans le cadre d’une Administration sûre, moderne et rénovée.

A BON ENTENDEUR !…

Les Secrétaires Généraux

150210 – CTAP du 10 février 2015

Related posts