vendredi 03 avril , 2020

DÉCLARATION LIMINAIRE

décla

   

Le 19 février 2020

L’UFAP/UNSA Justice, syndicat responsable, avait décidé de participer le 8 janvier dernier à un groupe de travail portant sur la future mise en place d’une équipe ELSP au sein de notre établissement.

Il est immédiatement apparu évident qu’il était impossible en l’état d‘assurer l’extension des missions (EJV) et le système d’astreintes pour les nuits et les weekends sans renfort de personnel. Cette exigence était un préalable à toute proposition.

Cette revendication essentielle en termes de moyens humains n’a pas été entendue, la direction interrégionale de Bordeaux promettant simplement un geste sur les moyens matériels (véhicule).

Il faut reconnaître que le compte n’y est pas !!!

Sur la M.A. Limoges, la situation des personnels est catastrophique !!! Nous accusons actuellement un déficit de 9 agents (4 vacances de postes, 5 CLM et CLD), ce qui, sur un petit établissement comme le nôtre, est tout simplement énorme ! Continuer à faire fonctionner cet établissement est un casse-tête quotidien ! Qu’en sera-t-il avec les formations à venir (plusieurs semaines), les astreintes (récupération), les nouvelles missions ?

Pour ces raisons, le bureau local UFAP/UNSA Justice refuse de s’associer à ce projet d’ELSP tant que des moyens humains n’auront pas été débloqués, et ne votera aucune charte de gestion de service allant dans le sens de ce projet.

Les représentants UFAP/Unsa du CTS

Related posts