DÉCLARATION LIMINAIRE – CT-AP du 12 mai 2016

Madame la Directrice,

Le 27 avril 2016, le Garde des Sceaux annonçait de façon brutale la fermeture de la Maison Centrale de Clairvaux devant la 189ème promotion d’élèves surveillants à l’ENAP.

Tel que déclaré lors du CT-AP du 29 avril dernier, l’UFAP-UNSa Justice s’insurge devant ce fait accompli qui vient biaiser un dialogue social qui serait plus constructif si des sujets aussi cruciaux étaient appréhendés en amont afin de respecter les intérêts moraux et professionnels de vos Personnels.

Ce coup de marteau serait donc effectif à l’orée de l’été 2017.

Plus de 220 Personnels de tous corps et grades confondus et leurs familles pâtiront de la fermeture de la Maison Centrale. Les syndicalistes que nous sommes ne peuvent taire l’impact sur l’économie locale.

Que dire des motifs de fermeture ?… Invoquer la vétusté de la structure ainsi que le coût exponentiel de sa mise aux normes, alors que parallèlement à Basse-Terre les conditions pour la population pénale liées à celles du travail, de l’hygiène et de la sécurité pour les Personnels sont indignes de la République.

L’UFAP-UNSa Justice, première organisation syndicale s’insurge devant une énième logique comptable visant à créer une fois de plus un établissement accueillant plusieurs profils pénaux sur un même site. Que l’agglomération Troyenne accueille un nouvel établissement est légitime ! Pour autant, l’UFAP-UNSa Justice rappelle son attachement à la construction d’établissement spécialisé où le profilage des détenus serait de mise.

Les Personnels de la Maison Centrale de Clairvaux ont un savoir-faire en matière de gestion de condamnés à de longues peines. De plus, les élus locaux proposent la mise à disposition d’un terrain afin de reconstruire la structure.

Pour l’UFAP-UNSa Justice se priver de cette dernière opportunité s’assimilerait à déchirer du livre de l’histoire de la Pénitentiaire les pages riches et parfois tragiques de la Maison Centrale de Clairvaux, et plonger dans l’oubli le sacrifice des Personnels et de leurs familles lors des mutineries.

Paris, le 12 mai 2016

Pour l’UFAP-UNSa Justice

Les membres du CT-AP

120516 – DL CTAP du 120516

Related posts