DECRYPTAGE : Droit de réponse !

L’UFAP UNSa Justice est une Organisation Syndicale multi catégorielle. Elle assure la défense des intérêts des Personnels Pénitentiaires de Tous Corps et Grades confondus, à l’exception des directeurs de services pénitentiaires !… Tout le monde ne peut pas en dire autant !…
Personnels de Surveillance, Administratifs, Techniques et d’Insertion / Probation constituent la cheville ouvrière de l’administration pénitentiaire. Le multi‐catégoriel c’est l’Union de Tous ces Personnels… et cette union fait la force de la 1ère Organisation Syndicale !…
L’UFAP UNSa Justice, loin du corporatisme primaire et diviseur, porte les légitimes revendications d’ascension sociale de Toutes ces Catégories de Personnels !… C’est cela le Syndicalisme de Progrès, de Réflexions, de Propositions et d’Actions !…
Dès lors, il devient évident, pour une Organisation Syndicale responsable, de s’engager dans différentes actions, pouvant aller jusqu’à la ratification de différents protocoles statutaires et indemnitaires. En l’espace de 13 ans, nous avons réussi à faire bouger les lignes de toutes les catégories de Personnels énoncées ci‐dessus !
Pas moins de deux réformes statutaires pour les Personnels de Surveillance et CEA en particuliers (2005 et 2013), le PPCR pour tous et différents relevés de conclusions signés ces deux dernières années :
‐ la réforme de la Chaîne de Commandement (pour CdC et CEA),
‐ la réforme des Personnels Techniques,
‐ la réforme des Personnels d’Insertion / Probation (n’en déplaise au syndicat patronal et sectaire !).

Sur le plan indemnitaire, là encore la 1ère Organisation Syndicale a fortement fait bouger les lignes sur ces quatre dernières années, en faisant augmenter :
‐ la PSS des Personnels de Surveillance de + 4 pts,
‐ la PSS des Personnels Administratifs et Techniques de + 2pts,
‐ la prime de dimanche et jours fériés + 10€ (par jours travaillés),
‐ l’ICP de base + 562.50€ pour les Personnels du CEA,
‐ l’ICP majorée de + 956.25€ à + 1586.25€ pour les Personnels du CEA,
‐ l’ICP de base + 162.50€ pour les Personnels Techniques,
‐ l’ICP des Personnels travaillant « en service posté » et celle des Agents des greffes de + 200€,
‐ l’IFPIP de + 1048€ à + 1346€ pour les CPIP et l’IFO de + 1200€ pour les DPIP,
‐ et ce n’est pas fini, car le relevé de conclusion de la chaine de Commandement comprend aussi un volet indemnitaire (IFO…), les astreintes…

A l’UFAP UNSa Justice rien n’est fait en catimini, dans le secret du bureau du DAP ou à la demande des DSP !…
Tous les engagements contractés par notre Organisation Syndicale ont été préalablement soumis aux Personnels, tout comme pour le relevé de conclusions signé le 29 janvier dernier.
Tout le monde ne peut pas en dire autant !… Comme en 2003, avec la signature du syndicat patronal, dans le dos de deux autres O.S. et surtout dans celui des Personnels !…
En effet, à l’époque Dominique Perben cherchait un partenaire de fortune pour récupérer des moyens budgétaires afin de boucler son budget justice. C’est ainsi que « FO » a signé dans le dos de tous, l’ignoble marchandage du maintien des organigrammes à 39h au lieu de 33h contre un malheureux point de PSS…
Vous comprenez mieux maintenant leur opposition à l’abrogation du mode dégradé ou de l’article 10 pour les Officiers !… Et ce sont ceux‐là qui osent nous parler de trahison !
Bref, oui l’UFAP UNSa Justice a signé la réforme des CPIP suite à la forte mobilisation des Personnels et après consultation de ces derniers. Oui, cette signature va permettre à nos Collègues de sortir statutairement du cimetière dans lequel était englué leur statut suite à la précédente réforme de 2010,
signée par la FSU et condamnée par l’ UFAP UNSa Justice pour ces raisons.
Il n’est pas acceptable que des Personnels soient limités dans leurs possibilités d’évolutions sociales et professionnelles au nom d’une lutte des classes à laquelle certains s’accrochent ou au nom d’un égalitarisme générateur d’un nivellement par le bas !…
Alors, pour répondre au Syndicat Patronal : quel rapport avec les autres Corps ?!… Cette idée visant à sacrifier un Corps pour un autre est abjecte et dénuée de bon sens. Elle est surtout révélatrice de leur conception !
L’UFAP UNSa Justice ne peut se satisfaire d’une gestion suicidaire des différentes filières, comme elle ne se contente pas uniquement des réseaux sociaux comme mode d’action !
Depuis 2006, plus de 13 000 Surveillants ont obtenu le grade de Surveillant‐Brigadier… Bien au‐dessus de « l’espoir pénitentiaire » qui permet à certains de survivre et, qui en 2014, juste avant les précédentes élections disaient que nous avions menti aux Surveillants s’agissant des futures promotions, prétextant que
celles‐ci n’iraient pas au‐delà de quelques centaines… Effectivement, nous en avons fait 8 000 depuis…
Bien au‐delà de ces avancées obtenues, l’UFAP UNSa Justice n’entend pas sans arrêter là !…
Le 06 décembre prochain, le choix sera simple : la contestation pour rien ou la contestation et le progrès
par l’objectivité et le pragmatisme !…

L’UFAP UNSa Justice, 100% AUTONOME !…
L’UFAP UNSa Justice, 100% PÉNITENTIAIRE !…

DECRYPTAGE DROIT DE REPONSE

Related posts