jeudi 24 octobre , 2019

DÉLÉGUÉS TERRITORIAUX DU T.I.G L’ENTOURLOUPE SE POURSUIT !…

Le 14/05/2019, la D.A.P présentait à l’UFAP UNSa Justice le projet « quasi bouclé » des Délégués Territoriaux de l’Agence Nationale du T.I.G. Après être restée silencieuse pendant des mois, faisant fi des interpellations de la 1ère Organisation Syndicale Ministérielle, voilà que l’Administration décide de déployer son projet à marche forcée ! Et pour cause, si la D.A.P a entendu certaines remarques de formes (changement d’appellation en « référents territoriaux » et attribution des postes en C.A.P), le fond du projet reste inacceptable :

 Un panachage C.P.I.P / D.P.I.P des plus douteux : Pour déployer ce projet, la D.A.P a fait le choix d’un mélange des corporations.

En effet, C.P.I.P et D.P.I.P assumeront, au même titre, les missions de Délégués Territoriaux. Pour l’UFAP UNSa Justice, au

delà du fait que cette mission de prospection revienne aux D.P.I.P, ce mélange statutaire est incompréhensible, tant le rôle et les missions de chacun diffèrent. Là où l’amateurisme atteint son paroxysme c’est lorsque la D.A.P, consciente du lancement imminent de la note de mobilité, ne connaît pas la clé de répartition des emplois de Délégués Territoriaux. Quel nombre de postes pour quel corps?… La question reste entière.  Un lien hiérarchique et fonctionnel incohérent : Les futurs Délégués Territoriaux, qui postuleront en C.A.P, seront affectés sur une Résidence Administrative en S.P.I.P, mais placés sous l’autorité hiérarchique de la D.I, tout en ayant un lien fonctionnel avec l’agence. Encore une fois, le mélange des genres arrange bien la D.A.P lorsqu’il s’agit de déployer son projet politique.

 Temps de travail / indemnitaire/ gestion des frais de déplacement : Sur les deux premiers points : zéro garantie !… A ce jour, la D.A.P est incapable de se positionner sur une quelconque charte des temps (locale ou régionale) et aucun dispositif indemnitaire supplémentaire n’est prévu ! Quant à la gestion des frais de déplacement, celle-ci est laissée à la main des D.I.S.P… Fort est à parier qu’en matière financière, le Délégué Territorial subira le même sort que le C.P.I.P placé, à savoir : la catastrophe financière !

 Les modalités de recrutements : Le recrutement de ces futurs Délégués Territoriaux se fera lors d’une C.A.P fermée, à laquelle l’UFAP UNSa Justice est opposée. En effet, ce type de C.A.P n’offre pas de tiroir, ce qui représente une perte sèche d’Agents pour le terrain. Les candidats à ces postes profilés feront donc l’objet d’une sélection organisée régionalement. Un jury composé de trois membres (1 membre de l’Agence + 1 membre D.I + 1 membre du S.P.I.P) évaluera le profil des candidats, établira un classement sur poste et un compte-rendu d’entretien.

 Le socle réglementaire d’intervention : La fiche de poste et la doctrine d’emploi des Délégués Territoriaux seront soumises au sein des instances nationales, que sont le CT-AP et le CT-SPIP.

Ce dernier devant avoir lieu le 29 Mai 2019. En conclusion, pour l’UFAP UNSa Justice ce projet est en l’état : inenvisageable !… Aucune garantie n’est offerte aux Personnels, tant sur les conditions réglementaires d’exercice que sur les moyens alloués à la mission.

Encore une fois, la D.A.P nie la réalité des SPIP et préfère satisfaire les arcanes politiques à un réel projet de fond.

A Pantin, le 20/05/2019 Les Secrétaires Nationaux F.I.P Pour l’UFAP UNSa Justice

Related posts