DES AVANCÉES CONCRÈTES

Le relevé de conclusions signé le 29 janvier par l’UFAP UNSa Justice va permettre à l’ensemble des personnels d’obtenir de nouveaux moyens techniques, de nouveaux moyens matériels et une meilleure reconnaissance indemnitaire.
Concernant le volet indemnitaire :
→ La prime de Sujétion Spéciale a été revalorisée de 0,5 pt le 1er mars 2018 et connaîtra d’ici le 1er janvier 2021 une augmentation supplémentaire de 1,5 pt.
→ Le montant de la prime de dimanche et jours fériés est porté à 36 euros depuis le 1er mars 2018 (arrêté du 13 février 2018).
→ Le taux de base de l’ICP est quant à lui porté à 1400 euros.

Toutes ces mesures permettront à un Agent de Détention d’obtenir en moyenne 1000 euros supplémentaires par an.

Pour les moyens technique, matériel et sécurité :
→ Le CP Gradignan sera doté de 40 nouveaux émetteurs-récepteurs représentant un budget de 21600 euros ainsi que de 8 nouvelles tenues pare-coups.
→ Les QD et le QI vont être équipés de passe-menottes à hauteur de 50 %. Au total, 15 passe-menottes répartis au niveau des cellules, douches, salles d’activités, cours de promenade, parloirs. Le coût hors pause est évalué à 18000 euros.
• Concernant les solutions de brouillage, des tests vont être menés prochainement dans quatre établissements.
→ Chaque Agent sera équipé d’une nouvelle dotation. Un gilet pare-balles à port discret permettant d’obtenir une protection balistique de dernière génération tout en fournissant un confort d’utilisation. Le coût estimé afin d’équiper les personnels de Gradignan s’élève à 125000 euros. De plus, chaque agent sera doté d’une paire de gants renforcés et de nouvelles chaussures d’intervention. Plusieurs types de gants, gilets pare-balles et de chaussures seront testés afin de définir ce qui sera le plus adapté à l’exercice de nos fonctions quotidiennes. L’UFAP UNSa Justice est toujours en discussion afin d’obtenir de nouvelles dotations individuelles. Nous communiquerons sur l’ensemble de ces dotations une fois la sélection effectuée.

Nous constatons que le syndicat local FO nous rejoint dans ce volet sécuritaire en demandant des passe-menottes, des tenues pare-coups et des gants de protection alors que lui et ses instances crachent ouvertement depuis des semaines sur ce protocole et sur notre organisation syndicale. Où, est-ce encore une énième manœuvre de récupération comme il l’a encore fait récemment dans son tract du 12 mars ?
Quand certains brassent de l’air et jouent du pipeau, notre organisation agit et obtient des avancées concrètes !!

D’ici le 30 juin prochain, le CP de Bordeaux Gradignan sera donc doté de ces nouveaux équipements et cela grâce au travail fourni par l’UFAP UNSa Justice et non par des récupérateurs pseudo syndicalistes juste bons à réaliser des banderoles et du photomontage anti-UFAP !!
Leur seule action est la diffusion de cette propagande tout en mentant aux personnels, et ce uniquement à des fins électoralistes !!
Nous préférons utiliser notre temps et notre énergie à défendre les personnels dans cette période difficile plutôt que de nous abaisser à répondre à ces basses manœuvres dignes d’un enfantillage de cours d’école.

Décisions de retenue du trentième :
Contrairement à certains, l’UFAP UNSa Justice ne restera pas les bras croisés face à cette injure faite par l’administration.
Le bureau local UFAP UNSA Justice s’est engagé à défendre l’ensemble des personnels en prenant en charge les procédures. De fait, notre organisation a saisi par le biais d’avocats le tribunal administratif de Bordeaux. Ce combat sera long mais nous ne laisserons pas cette administration agir en toute impunité.
Si vous souhaitez nous présenter votre dossier, n’hésitez pas à nous contacter (poste 1157), nous vous communiquerons l’ensemble des pièces nécessaires.

L’UFAP UNSA Justice assume ses convictions et continue d’œuvrer dans l’intérêt des personnels.

Bordeaux, le 19 mars 2018
L’UFAP UNSa Justice
Bordeaux Gradignan

Related posts