samedi 08 août , 2020

Des parodies de CDD !!!-Tract NANTES CP

Nous arrivons à un stade jamais atteint sur le QCD de Nantes. Aujourd’hui, lorsque les avocats sortent de commission de discipline, ils ne peuvent qu’évoquer leur étonnement à travers des expressions telles que : «Qu’est ce que la Présidente a fait preuve de clémence…»

            Il faut dire que le laxisme revient lors des décisions de sanction disciplinaire dans notre établissement. Une agression sur personnel, faute du premier degré passible de 30 jours de quartier disciplinaire puni de 3 jours de QD…, un acte de rébellion, faute du premier degré passible de 30 jours de quartier disciplinaire puni d’un avertissement…, une tentative d’agression sur personnel, faute du premier degré passible de 30 jours de quartier disciplinaire puni de 8 jours de QD…

            La direction locale ne nous avait pas habitué à de telles sanctions. L’UFAP UNSA Justice s’est toujours montrée vigilante, ces dernières années, n’hésitant pas à s’opposer aux différentes directions lorsque les sanctions n’étaient pas cohérentes avec les fautes commises. Aujourd’hui, l’UFAP UNSA Justice demande expressément à la direction locale de se ressaisir.

            Et que dire, lorsque nous apprenons qu’une demande de transfert a été effectuée à l’encontre d’un détenu qui a insulté une directrice, demande effectuée dès le lendemain des faits… L’UFAP UNSA Justice demande à ce que les écrits des agents soient considérés au même titre que ceux qui engagent la Direction.

            L’UFAP UNSA Justice ne peut pas tolérer un tel manque de respect envers le personnel qui subi, jour après jour, les agissements d’une population pénale de moins en moins cadrée, voir surprotégée par certains encadrants depuis la crise COVID.

                                                                                                                                              Le bureau local

Related posts