DETOURNEMENT DES CREDITS ALLOUÉS À LA LUTTE ANTI TERRORISME – Liancourt CP

Prochainement dans le catalogue déjà bien garni des activités proposées aux voyous du CP de Liancourt, la canne de combat fait son entrée. (La canne de combat et le bâton sont des sports de combat  utilisant une arme en bois conique et contondant. La canne, d’une longueur de 95 cm et d’un poids d’environ 120 gr, se tient à une main). 

DONNER LE BATON POUR SE FAIRE BATTRE !

C’est avec stupeur, dégoût et incompréhension que nous avons appris la validation, avec la bénédiction de la direction, d’une activité  initiation « cassage de maton avec un bâton ».

Arrêtez de vivre dans le monde des bisounours et prenez enfin conscience de la dangerosité de nos coursives !!!

De surcroit, nous apprenons également, qu’à l’instar du canal vidéo en continu pour les détenus ou l’atelier sculpture, cette activité sera financée avec le budget dédié au PLAT (plan de lutte anti terrorisme). En quoi ces activités auraient-elles un effet bénéfique pour combattre la radicalisation ?

Déradicalisation ou pré-entrainement avant un départ en Syrie ? Tout simplement un foutage de gueule supplémentaire!!!

Pour l’UFAP Unsa Justice, la mise en place de ce type d’activité est juste dangereuse et surtout en décalage total avec la lutte contre les violences en détention. Nous refusons d’accepter les risques et les dérives, qu’entraînera cette pratique.

Devons-nous prévoir l’achat  de tenues par-coups  avec le budget des ACT?

Les deux dernières agressions physiques de nos collègues vous ont elles laissé complètement de marbre sans que vous ne preniez conscience de la dangerosité en détention ?

Le mépris envers vos personnels est-il redevenu votre ligne de conduite ? L’UFAP UNsa Justice ne cautionne et ne cautionnera jamais de telles provocations !

L’odeur des pneus et des palettes brûlés vous manquerait-elle ? Nous l’odeur du sang ne nous manque pas.

L’UFAP UNsa Justice exige l’annulation immédiate de cette absurdité, et ne manquera pas d’alerter les médias qui apprécieront sûrement d’apprendre que l’argent public dédié à la lutte anti-terrorisme est utilisé pour créer des machines de guerres à l’intérieur de votre établissement.

Alors STOP à la connerie !  Revenez enfin à la raison !

Le bureau local UFAP UNsa Justice :

Emilie THERET

Emmanuel SAINT POL

Cédric LANIESSE

Tania GRUSON

Related posts