vendredi 30 octobre , 2020

Dialogue ASSOCIAL – Lille CP

La soif de pouvoir aurait-elle pris le dessus sur le bon sens ? Pratiquer une politique locale de plus en plus dictatoriale est apparemment la méthode retenue par  notre direction pour répondre à la souffrance des personnels.

Le métier de Surveillant Pénitentiaire est un métier difficile de par une  population pénale de plus en plus vindicative mais aussi par les charges de travail de plus en plus importantes qui nous sont imposées. Inutile donc de rajouter de l’huile sur le feu en s’acharnant régulièrement sur les agents.

Les personnels en ont assez de faire les frais d’une gestion catastrophique et du laxisme pratiqué par l’équipe de Direction, alors qu’ils font le maximum pour ne pas perdre la face définitivement !!!

Les personnels en ont assez d’avoir à subir régulièrement les crises d’autoritarisme pratiquées par une hiérarchie en manque de crédibilité !!!

Aujourd’hui, le bureau local UFAP UNSA Justice met en garde la direction et lui  conseille de prendre un autre cap si elle ne veut pas affronter la grogne de ceux qu’elle oppresse à longueur de journées.

Elle ferait mieux de consacrer son temps et son énergie à rétablir l’ordre, la discipline et la sécurité au sein de nos structures car les agents en ont plus qu’assez d’être traités comme des moins que rien pendant que la population pénale, évolue elle, en toute impunité !!!

Que dire des propos de notre directrice générale qui a clairement affirmé qu’un surveillant était l’égal d’un détenu ? 

Que penser de notre directrice qui nous répond quand on lui parle du mal être des agents :

« Si un surveillant  ne vas pas bien, qu’il reste chez lui ! » ? 

L’UFAP UNSA Justice n’a pas l’intention de courber l’échine, et dénoncera sans relâche ces techniques de « management » lamentables et dangereuses pour le fonctionnement de notre établissement.

« Il est vrai qu’il est plus facile de rabaisser le personnel, là au moins il n’y a pas de contraintes budgétaires ! » 

L’ensemble des personnels, souffre de cette politique dévastatrice. Devant tant de mépris, seule l’unité doit compter. A ce titre UFAP UNSA Justice invite les organisations représentatives du CP Lille à se rencontrer le 15 juin 2015 en marge du comité technique.

Le bureau local

UFAP /UNSa-Justice

Related posts