dimanche 05 juillet , 2020

Direction Interrégionale de Bordeaux : CTI du 04/06/2020 L’UFAP UNSa Justice ne siégera pas !!!

Pour faire suite à l’état piteux du dialogue social et l’indigence de l’ordre du jour arrêté par le président, les élus UFAP UNSa Justice du Comité Technique Interrégional de Bordeaux ont décidé de ne pas siéger à la réunion du 04/06/2020.

Nous appelons nos homologues au boycott et à ne pas donner du crédit à ce directeur interrégional qui durant quatre années s’est employé à étouffer le dialogue social régional, en allant jusqu’à le fracasser durant cette crise sanitaire.

Pour rappel, lors de la réunion du 21 novembre 2017, notre organisation syndicale avait alerté par déclaration liminaire le faible engagement de la direction interrégionale concernant le niveau du dialogue social.

Les élus du CTI UFAP UNSa Justice dénoncent :

  • les rares réponses aux sollicitations par mail des OS dans les 72 heures adressées aux différents chefs de service de la DI ;
  • abandon en 2017 du COPIL RESPECTO ;
  • absence totale de respect d’un engagement du directeur interrégional concernant la mise en place d’un groupe de travail sur les relations interpersonnelles en milieu professionnel au premier trimestre 2018 ;
  • absence totale de mise en place de COPIL ou de groupe de travail durant ces quatre ans alors que l’UFAP UNSa Justice le réclame à maintes reprises et encore récemment concernant les ELSP et les EJV ;
  • absence totale d’informations continues sur tous les sujets concernant les élus du CTI (évolution des badgeages, problématiques de payes, hygiène et sécurité etc…) ;
  • absence totale de concertation concernant la répartition et l’arbitrage des postes RH ;
  • absence totale de réponses du directeur interrégional suite à des saisines lors de réunions du CTI relatives au renouvellement du marché ARICO masques et cartouches filtrantes ;
  • absence totale de consultation ou débat à propos des politiques indemnitaires et problématiques quant à l’égalité professionnelle (exemple : enveloppe CIA 2018) ;
  • absence totale de bilan du protocole 2018 ;
  • absence de concertation du directeur interrégional sur l’émeute du CD d’Uzerche (devenir du site, gestion du personnel…) ;
  • absence totale de réponse sur la mise en place de la note DAP du 18/11/2018 “le rôle du surveillant acteur incontournable dans une détention sécurisée“, malgré l’engagement du président du CTI d’en informer les organisations syndicales représentatives.

Notre organisation syndicale est soucieuse d’un respect du dialogue social dans l’intérêt collectif des agents qu’elle représente.

Malheureusement depuis quatre ans, le constant est sans appel en ce qui concerne la politique et les actions menées par ce directeur interrégional.

Un règlement du CTI bafoué, une charte du dialogue sociale régionale dédaignée, accompagnés d’actions inconséquentes gravissimes.

Et pour couronner le tout, réception d’un mail insultant et méprisant du 07/05/2020 émanant du directeur interrégional contre notre organisation syndicale.

Quand bien même ce directeur interrégional serait touché par la grâce, dans l’immédiat l’UFAP UNSa Justice ne siégera plus en CTI en sa présence.

Le 02/06/2020, les élus UFAP UNSa Justice du CTI

BERHAULT S. & BAIGNEUX D. & NOT T. & MATTIONI N

Related posts