mardi 12 novembre , 2019

DISCERNEMENT

Salon de Provence, le 23 Octobre 2019

Madame la Directrice,

Le titre évocateur vous parlera sûrement quand nous évoquerons les points suivants. Vous utilisez les personnels de « base » que nous sommes comme une variable d’ajustement et vous créez des injustices manifestes. 

1) Vous avez créé 2 postes « agents faisant fonction de gradés » depuis le mois de mai alors que les effectifs donnés par la direction interrégionale montrent le manque d’1 gradé sur le CD de Salon depuis le mois d’août 2019. Cherchez l’erreur.

2) Vous avez mis un surveillant faisant fonction au service des sports puisqu’il n’y avait qu’un seul moniteur sur l’établissement, le second moniteur étant absent. Aujourd’hui, le second moniteur a repris son service. Il n’y a donc plus de raison à maintenir un surveillant dans ce service sauf à vous « moquer » ou à prendre les agents pour ce qu’ils ne sont pas. L’UFAP-UNSA Justice connaissant déjà votre argumentaire fallacieux, vous précise que l’agent faisant fonction était seul les semaines 41 et 42 sans que le service ne soit pénalisé.

3) Lors du dernier CTS (12/09/2019) vous nous avez indiqué que vous mettriez 8 gradés à l’Infra, 2 par jour en semaine. Le deuxième gradé étant positionné au parloir le week-end et jours fériés au poids horaire du « gradé parloir ». Mensonge de votre part, vous avez changé la donne dans votre coin…

4) Les postes fixes tournent par triplettes pour avoir un service continu sur la semaine et pendant les périodes scolaires. Certaines triplettes se considèrent comme flouées car vous favorisez certains au détriment d’autres… Ils ont raison, l’UFAP-UNSA Justice l’a constaté également. 

Devant ce nombre non exhaustif (on aurait pu rajouter les « mise à disposition, DAS … ») de distorsions et d’injustices que vit au quotidien la masse des agents et qui impactent les différents services, nous vous demandons de revenir à la « raison ». Cela pour éviter le nombre exponentiel de rappels qui s’annonce (voir mails du service des agents) et le climat délétère qui va s’en suivre…

Le Bureau Local UFAP-UNSa Justice.

Related posts