mercredi 10 juillet , 2019

DISP de Rennes …


DISP de Rennes,  Les Personnels Administratifs n’ont pas la Côte  !

L’été est là !… Et pourtant le soleil ne brille pas pour la majorité des Personnels Administratifs de la DISP de Rennes.

Pour les représentants UFAP UNSa Justice le constat est catastrophique dans de nombreux établissements et structures pénitentiaires visités du 1er au 04 juillet 2014.

Les notations et évaluations ne sont pas actualisées. Insupportable pour les Administratifs  qui se  voient handicapés pour l’avancement et l’attribution des réductions de temps d’échelon. C’est sans honte (et sans doute sans incidence sur son propre déroulement de carrière) que le chef d’établissement de la MA de BREST a fait signer 4 ans d’arriéré à la même date alors que les personnels administratifs se doivent au quotidien de justifier du travail effectué!!!

Dans des établissements visités certains des cadres n’ont, a priori, pas entendu parler de la lutte contre les risques psychosociaux, contribuant eux même au mal être au travail. Quand les collègues vous disent qu’ils « encaissent les coups » ou que leur seul projet professionnel est de « partir » au motif que le travail devient une souffrance. La responsabilité de l’administration doit être effective.

Le Ministère de la Justice n’est même plus le garant de conditions de travail acceptables !

Le Droit ne doit pas perdre son efficacité  au fur et à mesure de l’éloignement de la place Vendôme !  Et c’est pourtant le cas sur la DISP de RENNES lorsqu’en l’absence de médecin de prévention, de psychologue des personnels surbooké, les Administratifs n’ont même plus conscience de ce management archaïque, trop souvent facilité par l’isolement des agents.

Ici, le manque d’Agents Administratifs est cruel. Les élus de CAP des autres branches ministérielles (SJ, PJJ, AC, GC LH) sont toujours interrogatifs lors qu’ils constatent les responsabilités confiées aux administratifs pénitentiaires comparativement à leurs collègues. C’est le paroxysme au Centre Pénitentiaire de Lorient avec un Adjoint Administratif à la tête du greffe pénitentiaire gérant plus de 400 dossiers pénaux !

Les services RH avec la mise en œuvre des cartes agents, les élections professionnelles, sont également des lieux de galère avec des dommages collatéraux pour les PS, PT, Corps de Commandement (retards dans le traitement des AT, des demandes de protections statutaires…).

Quant au logiciel GENESIS il n’a de talentueux que son nom ! Des services entiers,  régies et  greffes, ont été sacrifiés par la tentative de mise en œuvre de cet outil dévastateur.

L’impossibilité de travailler avec un outil fonctionnel,  les heures accumulées trop souvent non récupérées, le stress lié aux éventuelles erreurs ne contribuent qu’à épuiser les agents.

Alors quand la contribution de l’UFAP UNSa Justice dans l’évolution de la gestion du temps de travail  via le logiciel ORIGINE apporte un début de réponse à l’injustice vécue par  les collègues qui perdent des heures effectuées , on peut voir le sens de l’action syndicale UFAPienne pour les Personnels Administratifs!!!

 L’UFAP UNSa Justice : des Projets, un Avenir !

Jean Marc BERTRAND, Bureau Régional Fabrice BEGON, Secrétaire National
UR Rennes UFAP UNSa Justice  UFAP UNSa Justice

Related posts