dimanche 29 novembre , 2020

DL – CAP CDC du 31 mars 2016

Madame la Présidente,

Dans le cadre de cette instance, l‘UFAP-UNSa Justice souhaite quelques éclaircissements concernant l’attribution de l’Indemnité de Fonction et d’Objectifs et vous faire part d’injustices récurrentes.

En effet, vous avez dernièrement décrété l’ajout heureux de certains postes pour le grade de commandant. Même si pour l‘UFAP-UNSa Justice ce n’est pas encore suffisant, certains d’entre eux ‘’Adjoint à DSD’’ comme ceux existants à la DAP, ne sont aucunement référencés dans la circulaire ou tableau relatif à l’indemnitaire.

Il est bien malheureux que ces postes soient sous évalués et qu’ils soient considérés en terme de responsabilité et d’indemnitaire inférieurs à ceux d’encadrants en détention. L‘UFAP-UNSa Justice insiste donc, pour nos collègues détenteurs de ces postes, une IFO à la hauteur de leur investissement et missions qu’ils remplissent, que cette dernière puisse être portée à notre connaissance et attribuée dans les plus brefs délais.

Ensuite, nous  voulons vous rappeler une situation déplorable et coutumière qui ne cesse de persister dans le Haut de France ou siège ‘’un certain Seigneur JEGO’’. Pour vous remémorer l’historique quelque peu ingrat, l‘UFAP-UNSa Justice était déjà intervenue pour d’autres établissements de cette même région concernant le refus d’attribuer des concessions de logement de droit à des officiers et, il aura fallu à notre demande votre intervention pour permettre l’évolution de ce dossier sur les CP LE HAVRE et MAUBEUGE. De par cette récurrence et absence de raison à ce jour, faut-il en déduire dans ce cadre que la lutte contre la récidive n’est pas si évidente pour ce responsable !!!

L‘UFAP-UNSa Justice ne peut que dénoncer une nouvelle fois la limitation arbitraire de ces moyens en droit et attend une réponse objective pour nos collègues du CP d’ANNOEULIN et BEAUVAIS en charge de la détention ou du greffe, seuls a en être écartés

C’est pour ce sujet entre autre, que notre Organisation a saisi dernièrement par courrier Madame GORCE afin de la sensibiliser de ces problématiques et injustices vécues sur ces deux établissements.

L‘UFAP-UNSa Justice exige des réponses rapides et réitère avec force que les DI doivent obéir à leur devoirs, ceux de respecter le droit et la sécurité des Personnels sous leur autorité, mais aussi de leur assurer le meilleur traitement qu’il se doit. 

                                                                L’UFAP-UNSa Justice, une présence quotidienne. 

Paris le, 31 Mars 2016

Les représentants de CAP  UFAP-UNSa Justice

L.DUCCESCHI – P. MONTRE

KLINGLER – F. GOLLENTZ

DL CAP CDC du 310316

Related posts