vendredi 25 septembre , 2020

DL – CAP CORPS DE COMMANDEMENT DES 10,11 ET 12 JUIN 2015

Madame la Présidente,

L‘UFAP-UNSa Justice, première Organisation Syndicale, vient une nouvelle fois au travers de cette instance, vous interpeller sur les postes proposés à cette CAP.

En effet, plusieurs postes sont restés vacants dans divers établissements et cette absence de présentation de ces derniers, touchent de plein fouet les Agents déjà usés par le délire managérial dans certaines structures. Nos Collègues désirant une mobilité afin de retrouver un certain équilibre, se voient sanctionnés. Pour exemples, des vacances d’emplois sur le CP de Toulon, Grasse, Nice et Aix pour une seule DI qui ne présente aucun poste non profilé montre bien le désir de la DAP de coincer les Agents dans les établissements. D’autres DI comme Bordeaux, Toulouse ……ne sont pas en reste.

Comme nous l’avions dénoncé lors de la dernière CAP, la mise en œuvre de nouvelle politique du Renseignement Pénitentiaire est venue impacter l’équilibre précaire du fonctionnement des établissements. L’UFAP-UNSa Justice réitère que l’abondance de postes profilés (DLRP) fragilise les structures lorsque ces mêmes emplois sont pris sur les ressources existantes. Les décisions politiques ne doivent pas mettre à mal la sécurité et l’organisation des établissements. Dans cette affaire, la précipitation était mauvaise conseillère et montre une fois de plus ses limites et le manque de vision de la gestion des Ressources Humaines.

Dans la même partie, que pensez-vous faire quant aux agissements du monarque de l’ENAP ??

Si vous n’êtes pas au fait, sachez que ce dernier distribue les postes sans respecter la voie de CAP de mobilité. Ce mode de fonctionnement montre que cette direction sélectionne ses candidats sur des critères que nous imaginons sans peine….mais qui ne correspondent en rien aux règles de la Fonction Publique. Nous savions que des pratiques obscures étaient monnaie courante, au vu d’une note qui est à votre disposition, nous espérons une intervention de votre part pour remettre de l’ordre dans le système nauséabond ”POTTIER” synonyme de politique de ”la lèche”. L’autorité suprême de l’ENAP doit respecter les Personnels et leurs élus et être transparente, honnête et loyale.

Concernant le Tableau d’Avancement de Capitaine, l’UFAP-UNSa Justice déplore à nouveau le manque de rigueur relative au suivi en temps et en heure de l’examen des candidatures à la promotion. Cela montre une fois de plus, au-delà de la DAP, que nos technocrates banalisent les retards de transmissions des données qui permettent de valoriser les Personnels du Corps de Commandement.

Sur la question des logements de fonction, l’UFAP-UNSa Justice déplore également le manque de volonté d’attribuer les logements de fonction. En effet, pour les établissements qui viennent d’ouvrir, les Officiers des équipes projet n’ont pas eu droit aux attributions de logements de fonction par NAS, car les PPSMJ et les fiches de poste sont absentes. A cela nous répondons que le ou les DSP sont bien logés ?? C’est une véritable fumisterie et encore une fois les Officiers sont les écartés des mesures. L’UFAP-UNSa Justice demande votre intervention pour le respect des droits pour nos Collègues à l’instar de ceux de la direction.

Pour terminer, l ‘UFAP-UNSa Justice rappelle une de ses exigences, qui est la prise en compte de l’ancienneté comme critère pour la mobilité. C’est pour cette raison que cette CAP de mobilité doit permettre une légitimité aux plus anciens.

                                                                                     L’UFAP-UNSa Justice, une présence quotidienne. 

Luciano DUCCESCHI

Philippe MONTRE

David KLINGLER

Fabien. GOLLENTZ

150610 – CAP CDC – DL                                                                                             

                                                                                                                                                                                                  

Related posts