DL de l’entente syndicale – CAP CDC du 24 septembre 2015

Madame la présidente, Mesdames, Messieurs,

Dans la continuité des engagements pris en entente syndicale ces dernières semaines, les élus de CAP du Corps de Commandement des syndicats UFAP-UNSa Justice, SNP-FO du Corps de Commandement convoqués ce jour pour examiner principalement les dossiers relevant de la titularisation des agents issus de la 18eme promotion, prennent  l’initiative de ne pas siéger au sein de cette instance.

En effet, vous ne pouvez méconnaitre les raisons de notre action et les revendications que porte l’Unité Syndicale.

L’Unité Syndicale exige:

  • La résorption des emplois vacants afin de mettre un terme immédiat à tout type de mode dégradé et la révision (ou la création) des organigrammes afin de répondre aux nécessités des missions actuelles et nouvelles.
  • L’arrêt immédiat de la mise en danger permanente des Personnels et l’ouverture d’une négociation sur les questions d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail, mais également de médecine de prévention pour les Personnels. (Souffrance au travail, agressions / prises d’otages, fatigues accrues, burn-out, tentatives de suicides, etc…).
  • Retour immédiat de l’autorité des Personnels en détention par une remise à plat des conditions d’exercice des missions de sécurité garantes de l’intégrité des Personnels et du fonctionnement des établissements.
  • Un véritable dialogue social, le respect à l’égard des personnels et des droits syndicaux.
  • L’ouverture d’une négociation du statut de l’ENAP et de son fonctionnement.
  • L’ouverture d’une négociation sur la revalorisation indemnitaire ( ISS, ICP, primes et indemnités, astreintes… ) et le rejet du nouveau dispositif RIFSEEP.

De par nos alertes successives visant la mise en danger des Personnels, de l’absence de considération et de reconnaissance, du manque de volonté d’action et d’attention pour stopper les abus concernant la corvéabilité comme du principe d’accentuation de la politique d’iniquité, d’absence réelle de véritable politique de ressource humaine en faveur des agents, c’est au regard du peu d’engagements bienveillant à l’égard des Personnels en souffrance et des remèdes que vous n’apportez nullement que l’Unité Syndicale décide de ne pas participer à cette formation.

L’unité Syndicale dit Stop à la mise en péril du service public pénitentiaire, les Personnels pénitentiaires comme leurs représentants sont à ce jour méprisés. Ils ne peuvent plus longtemps essayer d’absorber ou de s’adapter , subir toutes les défaillances d’une politique désastreuse qui nuit inéluctablement à leurs conditions de santé, de sécurité, de vie au travail et familiale.

En ce qui concerne spécifiquement le Corps de Commandement, l’Administration doit sans délai intervenir afin que la  budgétisation de notre réforme statutaire soit inscrite dans le projet de loi de finance 2016. L’ouverture des discussions en partie faite, les négociations multilatérales doivent être engagées, planifiées afin de sa mise en œuvre.

PARIS, le 24 septembre 2015

Les élus du corps de commandement UFAP-UNSa Justice

Les élus du corps de commandement SNP -FO

150924 – DL unité syndicale CDC – CAP du 240915

Related posts