mardi 17 septembre , 2019

E.P.M. ou Centre de Rétention Administrative ?

Notre EPM compte aujourd’hui près de 50 % de Mineurs Non Accompagnés dans ses murs. Le racisme inter-communautaire commence à poser de nombreux problèmes dans notre établissement. Insultes, vendetta et autres projections de liquides divers sont désormais monnaie courante.

Au delà des problèmes de gestion quotidienne que peut engendrer une telle proportion de MNA dans notre établissement, c’est l’intérêt même de leur présence qu’il faut questionner.

En effet, notre établissement a pour vocation première la réinsertion des jeunes incarcérés. Or cela est quasi impossible avec des « jeunes » détenus sans parents connus, sans papiers et donc sans avenir sur le territoire français.

Leur place est clairement dans un quartier mineur classique où ils ne monopoliseront pas le système dans une pseudo réinsertion de toute façon vouée à l’échec !

Aussi, le bureau local Unsa UFAP exige que les expertises osseuses soient systématisées pour chaque MNA et demande à notre administration qu’elle fasse pression sur les magistrats pour que ces « jeunes » soient désormais incarcérés dans des établissements adéquats. Ainsi, les places libérées permettront la réinsertion de jeunes en situation régulière.

Le Bureau Local 22/01/19

Related posts