ECHELON EXCEPTIONNEL DE MAJOR LES ELUS DE CAP ENTENDUS !…

Les arbitrages tant attendus pour l’élévation à l’échelon exceptionnel de Major ont enfin été rendu par la DAP. Loin de toutes formes de surenchère syndicale dans cette période pré-électorale, il convient de rendre à césar ce qui lui appartient. Pour rappel, ce sont bel et bien les élus de CAP des organisations syndicales représentatives qui sont montés au créneau auprès des représentants de l’Administration pour faire valoir leurs différends.

Quand le syndicat patronal revendique la paternité de ce combat par manque de reconnaissance, il sombre une fois de plus dans le populisme syndical.

BREF, sans commentaire…nous préférons les laisser à leur stratégie démagogique !…

Ces différends portaient d’une part sur un vivier non fiabilisé et d’autre part sur une interprétation différente de l’arrêté du 12 octobre 2006 fixant les contingents pour l’accès à l’échelon exceptionnel des grades de surveillant et surveillant principal et de major pénitentiaire du corps d’encadrement et d’application du personnel de surveillance.

 

Après de nombreuses interventions et échanges des élus de CAP auprès des services de la DAP, l’UFAP UNSa Justice se réjouit de la décision rendue et vous informe que le contingent de Major dans l’échelon exceptionnel est toujours fixé à 500 postes. Pour information, Aujourd’hui, 191 Majors sont à l’échelon exceptionnel.

C’est pourquoi, lors de la prochaine CAP, les 78 agents de la liste à la promotion seront proposés à l’échelon exceptionnel. Encore une fois, cela prouve à nos détracteurs le bien fondé de l’apposition de notre signature sur la réforme statutaire du Personnel de surveillance : elle permet entre autres aux Personnels remplissant les conditions requises d’accéder de façon linéaire à l’échelon exceptionnel, et cela depuis le 16 avril 2006 !

Pour mémoire, à l’époque, la modification des textes découlant de la réforme statutaire avait prévalu à ce que les Personnels remplissant les conditions requises ne s’engagent plus à faire valoir leur droit à pension dans les deux ans suivant l’obtention de l’échelon exceptionnel, mais débouche sur un passage systématique à cette promotion.

Paris, le 26 juillet 2018

Les Elus de CAP nationale

260718 Echelon Exceptionnel de Majors..les Elus de CAP entendus

Related posts