Ecrouves; Incendies en service de nuit

Les 2 voyous qui étaient montés sur le toit de l’abri de la cour de promenade du B, ont fini au QD vers 20h, après intervention des ERIS.

L’ensemble des personnels, postes fixes et agents de journée ont pu quitter l’Etablissement vers 21h.

Le meneur a appelé les collègues de bon tour  avec l’interphonie pour les informer qu’il allait inciter les autres détenus du QD à mettre le feu à leur cellule…

Vers 1h, 3 cellules du QD ont pris feu simultanément… 3 collègues sont intervenus( c’était la relève heureusement) immédiatement, bientôt rejoints par le gradé et 2 autres collègues du piquet.

Le grand professionnalisme, les bons réflexes et le sang froid des collègues ont permis de sauvé 3 vies, car oui, à quelques minutes près ils y passaient tous les 3 voire même le 4ème qui n’avait pas mis le feu à sa cellule…

5 véhicules de pompiers, des policiers, un électricien, le personnel de Direction et l’officier d’astreinte arrivèrent en renfort. Les collègues qui sont intervenus ont tous été contrôlés négatif à l’inhalation des fumées.

L’UFAP-UNSa Justice félicite l’ensemble des personnels qui est intervenu et loue leur très grand professionnalisme qui a évité de justesse un ou plusieurs drames.

L’UFAP-UNSa Justice se réjouit qu’aucun agent n’ait été blessé ou intoxiqué par ces incendies qui ont ravagé le QD.

L’UFAP-UNSa Justice demande des récompenses significatives pour les personnels qui sont intervenus sur les incendies.

L’UFAP-UNSa Justice espère que des sanctions exemplaires seront infligés à ces 3 bandits pour mise en danger de la vie d’autrui, destruction volontaire préméditée.

Le 30 Mai 2018,

Le secrétaire local

Emmanuel FEBVRE

Related posts