EPM LAVAUR: Accumulation de « mineurs non accompagnés » ou l’art de faire exploser l’EPM !

Lavaur, le 05/04/2018

 

L’UFAP/UNSa justice depuis plus de dix ans réclame un « profilage » des détenus affectés en établissements pénitentiaire pour mineurs. Depuis plus de dix ans, l’administration fait la sourde oreille !

Cette triste journée du 05 avril 2018 nous a donné une nouvelle fois raison … Avec 56 détenus dont plus d’une quinzaine de « mineurs isolés », il n’en fallait pas plus pour que l’EPM et ses agents subissent les foudres de deux de ces tristes personnages arrivés mercredi soir.

Pendant le mouvement retour de l’UCSA vers le quartier arrivant, les deux délinquants, tout en menaçant le surveillant ont saisi un globe lumineux de la détention afin de casser la vitre au niveau des locaux de sodexo.

Une fois armés de morceaux de verre, un des deux a crié « allah akbar » en se dirigeant vers le surveillant qui comprenant le danger a eu le réflexe de se replier vers le quartier filles, ce qui lui a certainement sauvé la vie… !!!

Un second collègue a voulu rentrer en contact avec ces « voyous », mais a vite compris qu’ils étaient déterminés, et s’est mis en sécurité également.

Continuant leur travail de casse, les deux illuminés ont essayé de briser la vitre de la salle de musculation, tout en menaçant de gestes d’égorgements les moniteurs de sport et le personnel présent !

Ils se sont par la suite retranchés sur le toit du quartier disciplinaire les armes à la main. Une équipe d’intervention s’est alors mise en place devant le gymnase appuyé par un officier armé pour sécuriser les lieux.

Les ERIS une fois sur place ont maitrisé les deux forcenés qui sont partis directement en GAV.

L’UFAP/UNSa Justice exige le transfert dans les plus brefs délais des deux protagonistes, mais également un désencombrement des mineurs isolés qui n’ont pas leur place dans un EPM !

L’UFAP/UNSa Justice félicite l’ensemble des personnels et reste à leur disposition pour les diverses démarches qu’ils souhaiteraient entreprendre.

L’UFAP/UNSa Justice contrairement à certains qui préfèrent scier la branche sur laquelle nous sommes assis, exige la SECURISATION DE L’ETABLISSEMENT tant sur l’architecture que sur les moyens donnés aux agents !

LA SECURITE AVANT TOUT !

Le Secrétaire Local

Mathieu Vasseur

Related posts