EPM LAVAUR: DES BLEUS ET DES BOSSES

Lavaur, le 9 Mars 2017

Alors que l’UFAP-UNSa justice dénonce une montée de la violence à l’EPM depuis de nombreuses semaines.

Force est de constater que rien ne change dans cet établissement, en effet cette semaine a été le théâtre de nombreux incidents causant d’énormes dégâts physiques et psychologiques pour le personnel.

Un climat d’insécurité règne, les détenus sont tous équipés d’armes artisanales( Poinçon, presto et objets lourds dans des chaussettes), prêts à en découdre entre eux et en faire usage sur le personnel.

L’UFAP-UNSa justice constate que l’enfant sauvage maîtrisé à deux reprises par les ERIS, est toujours présent et continue ses exactions en tentant une nouvelle fois de s’en prendre au personnel.

Les agents sont à cran, ne se sentent plus soutenus, voir méprisés par les instances régionales. Preuve en est cette visite en catimini le mercredi 8 mars ou aucune organisation syndicale représentative n’a été reçue et entendue.

Réagissez au plus vite car pour dégainer 3 jours de suspension, vous savez vous montrer rapide et efficace.

L’UFAP-UNSa justice demande les transferts dans les plus brefs délais des fauteurs de troubles et agresseurs de personnels, et espère des sanctions pénales lourdes pour ces détenus sans limite.

Et si rien ne change, les beaux jours arrivants, l’UFAP-UNSa n’hésitera pas à convier les agents encore valides à un barbecue au feu de palettes.

Pour le bureau local UFAP/UNSa justice

Le secrétaire adjoint David Desoutter

 

Related posts