EPM Porcheville : l’ Agression de trop…

L’heure est GRAVE

Après les insultes, les menaces, les projections d’urine…

Nos pensionnaires non plus peur de rien.

On est à l’ère des coups de poing et des coups de pieds

Ce mercredi 28 Juin 2017, à l’issue du repas collectif, un de nos collègues s’est fait sauvagement agresser.

La raison ?

Le détenu est incapable d’expliquer à ce jour son comportement car il dit ne pas se souvenir de son acte ! Et oui, une perte de mémoire…Tellement facile comme défense.

Toutefois, il fait peut-être parti de la catégorie de nos pensionnaires à profil  « EPM nouvelle version » : détenus SMPR, détenus PRI et les multirécidivistes… En effet, il est important de rappeler que l’EPM a perdu depuis longtemps et encore un peu plus depuis environ 2 ans (arrivée des PRI) sa singularité qui consistait à accueillir des primo-incarcérés.

L’établissement est devenu à l’instar de tous les établissements en France « un fourre-tout » ! Malgré ceci, le binôme doit continuer tant bien que mal à travailler normalement, comme cela est prévu dans la charte.

Le surveillant est devenu maître pour soigner les maux de la détention tantôt Psychiatre, Psychologue, Infirmier…tantôt mère, père, copain et j’en passe.

Alors quand le surveillant décide de faire son travail en essayant de fixer un cadre et de maintenir de la discipline au sein de l’unité, il est gracieusement remercié en l’occurrence là par des coups de pieds et des coups de poing.

L’UFAP-UNSa Justice réclame une sanction maximale et exige un transfert rapide de ce détenu

L’UFAP-UNSa Justice souhaite un prompt rétablissement à notre collègue et lui apporte tout notre soutien

L’UFAP UNSa Justice félicite le collègue d’avoir su faire preuve de sang-froid car malgré l’intensité de cette violence gratuite, il a su reste professionnel et réussi à maitriser ce sauvageon tout en respectant le cadre réglementaire.

L’UFAP-UNSa Justice félicite tous les agents présents lors de cette intervention pour leurs réactivités et reste vigilant quant aux suites donnés à cette affaire

Bureau Local de l’UFAP Porcheville

Related posts