dimanche 24 janvier , 2021

Et, ce qui devait arriver finalement arriva !!!

07 h 20, à la suite de l’ouverture de son aile, le détenu R (multiples agressions sur le personnel, arrivé par les ERIS en MOS, ancien pensionnaire d’UDV) tambourine à la porte de sa cellule, troublant ainsi l’ordre du bâtiment A.
Au regard des divers écrits professionnels, observations et NDS concernant la gestion de cette personne détenue, le surveillant d’étage ouvre la porte de la cellule accompagné de plusieurs collègues.
Sans aucune raison, la personne détenue lui assène un violent coup de pied au visage, emmenant l’agent à l’hôpital.
Avec tout le professionnalisme dont ils savent faire preuve, les collègues utiliseront la force strictement nécessaire pour maîtriser l’individu en furie.
Madame la Directrice Interrégionale, le bureau local UFAP UNSa justice du CD d’Uzerche profite de votre passage au CD pour vous poser quelques questions.
– Pourquoi ce détenu au profil si «élogieux» est-il affecté au CD ?

– Allez-vous continuer à nous envoyer des détenus qui n’ont pas le profil compatible avec la gestion ouverte du CD ?

– Les événements du 22 mars, ne vous ont-ils rien appris ?

– Combien de temps, encore, allez-vous nous mettre en danger ?

Le bureau local UFAP UNSa Justice souhaite un prompt rétablissement à notre collègue, et lui propose toute son aide, s’il en a besoin.

Le bureau local UFAP UNSa Justice dénonce le mépris dont les plus hautes instances font preuve envers le CD et ses agents. (QUID des récompenses promises post-mutinerie?)

Le bureau local UFAP UNSa Justice demande à ce que des sanctions maximales soient infligées à cette personne détenue.

Le bureau local UFAP UNSa Justice exige qu’après sa peine de QD ce détenu soit transféré immédiatement dans un établissement adapté à le recevoir.

Le 19/11/2020
Le bureau local

Related posts