lundi 23 septembre , 2019

Et la saga continue : 3ème suicide en 3 semaines

Baie-Mahault, le 28 Avril 2018

Les Établissements de la Guadeloupe n’ont jamais connu un taux de suicide aussi élevé.

Après le suicide d’un détenu de la Maison de Basse-Terre au Quartier Disciplinaire, puis un autre jeune détenu au Centre de détention de Baie-Mahault le 15 Avril, en voilà un troisième qui s’est donné la mort à la Maison d’Arrêt Homme ce matin.

L’Union Régionale UFAP UNSa Justice de Guadeloupe félicite le professionnalisme et le courage des agents qui font face à des situations dramatiques et demande à l’Administration un suivi psychologique pour le Personnel.

L’UFAP-UNSa Justice de Guadeloupe n’a eu de cesse d’alerter l’administration sur les problématiques des établissements pénitentiaires guadeloupéens engendrées par une surpopulation carcérale à laquelle s’ajoutent des conditions d’hygiène déplorables. 

Le CP de Baie-Mahault qui a été conçu pour 480 détenus héberge actuellement plus de 730 détenus et le quartier de la maison d’arrêt compte 136 matelas au sol pour une surpopulation carcérale de plus de 146%.

La MA de Basse-Terre conçue pour 136 places compte 201 détenus hébergés pour une dizaine de matelas au sol.

Pour rappel, l’UFAP UNSa Justice avait alerté l’administration par courrier en date du 05 Juillet 2016 concernant l’agrandissement du quartier arrivant du CP de Baie-Mahault afin d’avoir un meilleur suivi des détenus mais aucune de nos prérogatives n’a été prise en compte.

Aujourd’hui nous sommes confrontés à une vague de suicide dans nos établissements Guadeloupéens et quelles mesures ont été prises depuis ?

L’UFAP-UNSa Justice de Guadeloupe réitère l’application de l’Égalité Réelle Outre-Mer dans le domaine pénitentiaire.

A quelques jours de la visite de la Garde des Sceaux,l’UFAP-UNSa Justice de Guadeloupe ne réclame pas mais exige que des réponses concrètes soient apportées sur :

  • Le transfert vers l’hexagone des détenus condamnés à de longue peine ;
  • Le transfert des détenus agresseurs ;
  • Des formations pour le personnel sur la gestion des conflits ;
  • La mise en place du relevé de conclusion ;
  • La dotation en armement des ESP ;
  • La création d’un quartier arrivant au CP de Baie-Mahault,
  • La création d’une équipe cynotechnique ;
  • La création d’ERIS, d’UHSI, d’UHSA, d’ERIF, le déploiement d’EJ ;
  • Des brouilleurs de portables
  • La construction d’un établissement pour peine ;
  • Révision de l’Organigramme de référence 
  • Effectifs supplémentaires pour le CP de Baie-Mahault, la MA Basse-Terre ainsi que le SPIP de la Guadeloupe ;
  • Des élèves en situation de stage découverte.

L’Union Régionale UFAP UNSa Justice une présence quotidienne

                                                      Pour le Bureau Régional UFAP UNSa Justice

                                                         Jean-Jacques RACAMY

Related posts