vendredi 15 novembre , 2019

Evasion à Mulhouse

Le 20 Août, peu après 14 H, un détenu s’est fait la belle via les parloirs en se faisant passer pour un visiteur… 

Bien entendu, une évasion reste toujours une exception dans un établissement pénitentiaire. Cependant, dans une Maison d’Arrêt à bout de souffle comme celle de Mulhouse, on se demande comment cela n’arrive pas plus souvent…

 Les carences de la structure sont en effet amplifiées de manière effarante par le manque d’effectifs criant depuis des années. Début 2010, lors de l’examen de l’organigramme de référence à Paris, l’Administration elle-même, via le sieur Bocquet, reconnaissait que l’établissement Mulhousien souffrait déjà d’un déficit d’au moins 25 agents ! 

Que fait l’Administration Pénitentiaire ? 

Si en 2010 le constat d’un sous-effectif d’une bonne vingtaine de Personnels a été fait, les choses ayant encore empiré depuis, imaginez la situation catastrophique dans laquelle la MA de Mulhouse se trouve ! 

Depuis plus de 4 ans et demi, l’Administration n’a absolument rien fait ou presque pour améliorer la situation malgré son constat ! 

Alors qu’on ne vienne pas aujourd’hui emm… les agents en voulant absolument trouver un responsable sur place ! Surtout pas ! Les seuls fautifs, ce sont les ronds de cuir de la DAP ! 

Même les directions locales successives, une fois sur place, n’ont rapidement qu’une idée en tête : obtenir leur mutation pour fuir cette MA, voir carrément la DISP Est-Strasbourg (dixit un cadre muté) ! 

L’UFAP/UNsa Justice continuera d’apporter son soutien aux Personnels Mulhousiens et salue leur abnégation afin de faire tourner cette «boîte malade»… Mais les agents sont arrivés au bout du bout de ce qu’ils peuvent donner. 

Il faut arrêter la dérive ! 

La MA est sur le point d’exploser et cette évasion n’est qu’un symptôme d’évènements potentiels beaucoup plus graves. La sécurité est défaillante, les moyens sont absents et les Personnels sont mis en danger au quotidien, tout comme nos concitoyens au dehors. 

On ne va pas continuer d’attendre passivement la construction de Lutterbach… Si elle arrive un jour ! Et au rythme actuel, on peut sérieusement se poser la question…

 

Related posts