Évasion avortée au CD d’UZERCHE

2h48 L’alerte est donnée
Dans la nuit du 18 au 19 octobre 2015, un détenu s’échappe de sa cellule du Quartier disciplinaire en passant par la trappe de désenfumage qu’il venait de démonter.
2H50 l’ensemble des personnels présent est sur le pont afin d’intervenir au plus vite.
2H55 Les collègues du véhicule d’intervention, armés, tiennent en respect le fuyard qui, déterminé, avait déjà atteint la zone sport de l’établissement.
3H00 Le premier surveillant accompagné du piquet, menotte et reconduit le détenu vers le QD.
3H05 l’incident est clos.

A l’heure où certains collègues se sentent encore « indignes »,

Le bureau local UFAP félicite l’ensemble des collègues de l’équipe 1 pour leur professionnalisme, leur promptitude à intervenir, et leur sang-froid.
Le bureau local UFAP demande que les deux collègues en poste au PCI cette nuit-là et qui ont donné l’alerte, reçoivent un témoignage officiel de satisfaction pour les remercier de leur vigilance.

Le bureau local UFAP demande que tous les personnels présents obtiennent une élévation d’échelon en récompense du travail bien fait, car sans eux, notre hiérarchie aurait dû s’expliquer précisément sur les circonstances de cette évasion…que de tracas évités jusqu’aux plus hautes instances !

Le bureau local UFAP demande qu’un dialogue sur la sécurité passive de l’établissement soit ouvert, concernant, entre autre, les concertinas et les fameuses trappes de désenfumages déjà pointées du doigt par les personnels.
Le secrétaire adjoint

Related posts