EVASION DE BREST – Tract UR RENNES

Ce jour, une évasion lors d’ une extraction médicale s’est produite sur Brest.

Tout le monde a maintenant pris connaissance du scénario de cette évasion qui aurait pu coûter la vie à  un ou plusieurs de nos collègues Surveillants.

 

Force est de constater que les leçons du passé ne sont pas formatrice pour nos responsables hiérarchiques.

 

Il est à ce jour incontestable que l’évasion s’est préparée de l’intérieur de l’établissement. Les complices étaient présents et ce n’est en rien le fruit du hasard.  Pour ce faire, un service a forcément alerté le détenu de sa date d’extraction médicale. Ce service, nous ne le nommerons pas afin d’éviter toute polémique mais il est évident qu’il se reconnaîtra au travers de l’énormité de l’erreur commise.

 

Par ailleurs, pour l’UFAP-UNSa Justice l’administration porte une part importante de responsabilité car il est inadmissible qu’un détenu ficher S de surcroît, se voit extrait avec une escorte autant allégée alors que peu de jours avant, ce même détenu sortait sous escorte armée.

 

Mais hélas, cette évasion ne sera pas la dernière et pour cause !!! De plus en plus souvent nos collègues PREJ ( en exemple )escortent des détenus à 2 agents alors que dans certaines situations, tout le monde s’accorde à dire que c’est de l’irresponsabilité mais que faire ??? Les collègues sont aux ordres, donc ils s’exécutent jusqu’au jour où !!!!!

 

L’UFAP-UNSa Justice est heureuse qu’aucun collègue n’ait été blessé car cela aurait pu être le cas à l’instar de l’évasion dans des conditions quasi similaires sur Nantes en novembre 2012.

 

L’UFAP-UNSa Justice souhaite qu’enfin, l’administration prenne ses responsabilités avant que l’on défraie la chronique en pleurant un des nôtres.

 

 

 

Le Bureau Régional

UFAP-UNSa Justice

 

Le 16 mai 2018

Related posts