FAÏD DOIT ÊTRE INCARCÉRÉ EN MAISON CENTRALE SECURITAIRE AVEC UNE GESTION ADAPTÉE !

Il était évident que cela se terminerait ainsi pour l’évadé de Réau !… Au jeu du gendarme et du voleur, c’est toujours le gendarme qui gagne à la fin…
L’UFAP UNSa Justice ne peut que se féliciter de l’interpellation de celui que l’on nomme le roi de l’évasion…
Nos premières pensées vont aux familles des victimes des faits commis par cet individu et, plus particulièrement, à celle d’Aurélie FOUQUET ainsi que nos Collègues de Lille-Sequedin.
Nos pensées s’adressent également à l’ensemble des collègues du CP Sud-Francilien qui ont vécu cette évasion comme un camouflet malgré un professionnalisme sans faille qui n’est plus à démontrer !…

Saluons également l’investissement du renseignement pénitentiaire. Un énorme travail de fourmi a contribué à cette arrestation. La 1ère Organisation Syndicale de l’AP espère que ce travail sera reconnu et que les moyens humains nécessaires (+ 300 postes) lui seront enfin attribués afin d’atteindre la dimension des autres services du second cercle…

Si cette journée commence bien, les jours à venir s’annoncent difficile pour la DAP. La question de la gestion de l’individu va se poser très rapidement. S’il semble évident pour beaucoup que les premiers temps de sa nouvelle incarcération se déroulent au sein d’une maison d’arrêt avec une gestion dédiée, pour l’UFAP UNSa Justice ce genre de prise en charge ne peut s’effectué qu’au sein d’une maison centrale sécuritaire avec une gestion dédiée !…
L’UFAP UNSa Justice revendique toujours la création de ces structures adaptées depuis 1992 !… Il est temps que notre administration se modernise et envisage la gestion des détentions de façon profilée et spécialisée. Par ailleurs, le débat à venir sur la Loi de Programmation de la Justice doit aborder obligatoirement les évolutions législatives nécessaires du volet détention du Code de procédure pénale. Les détenus ont évolué, la criminalité et ses formes aussi…. Mais pas le cadre de référence.

Aujourd’hui, la balle est dans le camp de la ministre de la Justice pour l’immédiat et le gouvernement et les parlementaires pour l’avenir !…

Les annonces budgétaires pour 2019 ne suffisent pas. Elles doivent s’accompagner de mesures législatives fortes en termes de procédure pénale. Un changement dans l’organisation des détentions et de la gestion quotidienne de la population pénale doit impérativement faire des Personnels Pénitentiaires les acteurs centraux du système carcéral.
Ce n’est pas aux Personnels de s’adapter aux voyous mais aux voyous de se conformer aux règles !…

L’UFAP UNSa Justice, l’Indépendance et l’Autonomie au service des Pénitentiaires !…

Paris, le 03 octobre 2018
Pour l’UFAP UNSa Justice,
Le secrétaire général,
Jean-François Forget

 

Communiqué arrestation RF

Related posts