vendredi 18 septembre , 2020

Feu d’artifice au CD d’Ecrouves !

Cette nuit de Fête Nationale, des individus ont réussi à s’approcher au plus près de l’enceinte du centre de détention d’Ecrouves afin de lancer quelques colis…

Cette nouvelle « affaire » confirme, s’il en était besoin, que les voyous ne respectent plus rien, qu’ils connaissent nos faiblesses et qu’eux, savent s’adapter… Les “Jardins d’Ali Baba” n’existant plus, ils ont en effet trouvé un autre point de parachutage !

On peut également souligner que les personnels, malgré la diminution de moyens, font quand même (bien) leur job. Saluons encore une fois l’abnégation et  le professionnalisme dont ils font preuve.

Ceci étant dit… qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Depuis des années les personnels de cet établissement subissent ces projections sans qu’aucune solution de parade ne leur soit apportée.

La diversité des projections (portables, drogues ou encore armes à feu) devrait pourtant inquiéter et faire réfléchir nos autorités sur la sécurité, tant intérieure qu’extérieure…

Ceux-là même qui nous imposent un tas de contraintes, au nom de la déontologie et des textes, “oublient” de se les appliquer à eux-même…

Des solutions existent pourtant !

Nous avons eu la “chance” de visiter l’établissement d’OFFENBURG en Allemagne. Celui-ci est équipé de 750 brouilleurs de portables, de caméras extérieures efficaces, d’un mur très haut ou encore d’un glacis.

Cela ne règlerait-il pas en grande partie nos problèmes ?

Bien entendu cela coûte cher et ceux qui nous commandent, sous prétexte d’économies, occultent ces solutions techniques. Il est tellement plus simple pour eux de ne rien faire et de laisser notre sécurité et nos vies être menacées !

Faudra-t-il un nouveau drame dans nos prisons pour que la ribambelle d’élus, politiques, responsables du Ministère et administration ouvrent enfin (véritablement) les yeux, assument leurs fonctions, et redonne un sens aux mots sécurité, ordre, discipline et justice.

L’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est exige la mise en place de vérirtables solutions, la sécurisation des établissements et de leurs personnels, mais surtout le respect du principe qu’à l’intérieur comme à l’extérieur, aucune organisation criminelle ne peut imposer sa loi. 

L’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est apporte une nouvelle fois son soutien indéfectible aux Personnels Pénitentiaires, mais les appelle également à se mobiliser…

On ne peut attendre qu’un drame se produise pour réagir !

                                                                                                                                                             Ecrouves le 15 Juillet 2015

 

Les Secrétaires Généraux Grand-Est

TractEcrouves feu d’artifice

                                                                                                                                  

Related posts