Filière SPIP: IL EST TEMPS DE SE MOBILISER! ET SEULE L’UNITE PAIERA

Collègues des SPIP,

Depuis maintenant plusieurs années la Filière Insertion et Probation est le parent pauvre de l’Administration Pénitentiaire. Le manque d’effectif, la surcharge de travail et l’accroissement perpétuel de nos missions mettent à bout de souffle notre profession. Depuis trop longtemps, la FIP est en souffrance face à la pluralité et à la difficulté des missions qui lui sont confiées.

En 2011, les Organisations Syndicales majoritaires ont tenté de faire croire à une pseudo réforme statutaire. Réforme qui a d’ailleurs été signé par une seule organisation syndicale.

Cinq ans plus tard, l’écran de fumée se dissipe et il est temps de faire le Bilan. La FIP a reçu:

  • Une casquette de criminologue sans réelle formation qui vient (brouiller) l’identité professionnelle.
  • Une revalorisation indemnitaire non linéaire, puisqu’en fonction des années de carrière, la variation du point d’indice oscille entre 9 et 74 points. Elle est donc intéressante en début ou en fin de carrière.
  • Allongement de la durée de carriére 23 à 28 ans, soit 5 années supplémentaires. Rappelons que la promesse faite était l’alignement sur les grilles des Officiers Pénitenitaires, soit une durée de carriére de 17 ans.
  • Des modalités transitoires de passages des échelons qui ont créé des retards et des erreurs dans les signatures d’arrêtés d‘échelons.
  • Un blocage sur poste de deux ans lors de la premiére affectation, réduisant la mobilité des Personnels d’Insertion et Probation et créant des ruptures d’égalité lors des CAP.
  • Un statut de CSIP non réglé. A ce jour, plusieurs d’entre eux n’ont toujours pas été intégrés au corps des DPIP.

Vous l’aurez compris, on vous a floué!

Face à ce bilan déplorable, encore une fois imputable à la DAP, l’UFAP-UNSa Justice appelait à une mobilisation massive, tous corps confondus.

Le rendez-vous était donc fixé le 22/10/2015.

Ce jour là, 3500 personnels, tous corps confondus, sont descendus dans la rue afin de faire résonner leurs voix jusqu’aux fenêtres du Ministére de la Justice.

Mais ne nous y trompons pas, l’ensemble de la FIP n’était pas au rendez-vous.

Résultat: La note de la DAP du 15/12/2015 EXCLUT la Filière Insertion et Probation des revalorisations indemnitaires. 

Cher (es) collègues, nous voyons depuis plusieurs années nos conditions de travail se dégrader, au profit d’un accroissement de nos missions .

–  Augmentation du nombre de prises en charge

– Transversalité permanente

– PPR

– Actions collectives

– Renseignement pénitentiaire

– PLAT

– Manuel de contrainte pénale

– RPO1

Tout cela, sans aucune contrepartie! 

Notre sens du service public, nous pousse a toujours faire plus avec moins. Moins de temps et sans cesse plus de travail. Toujours moins de considération et de plus en plus de mépris de la part de la DAP.

Le constat est unanime : Nous sommes au bord de l’implosion!

Mais tels des forcats, nous continuons à exercer nos missions pénitentiaires dans des conditions de plus en plus dégradées.

Mais aujourd’hui s’en est trop!!!! Le temps des discours et des négociations est terminé !

Allons-nous nous laisser oublier alors que pour la première fois depuis des années, le Ministére de la Justice déploie des moyens considérables pour renforcer ses effectifs et améliorer la situation indemnitaire de ses agents?

Sommes-nous inexistants à ce point?

Il est vrai que par le passé, nous n’avons pas su nous coordonner de manière unanime. Mais aujourd’hui, il est temps de se mobiliser et ENSEMBLE UNIS NOUS VAINCRONS.

L’UFAP-UNSa Justice exige pour la FIP:

  • Un renfort d’effectif permettant une diminution des charges de travail et un ratio de dossiers conformes aux recommandations européennes 
  • Une revalorisation indemnitaire et statutaire en lien avec l’accroissement des missions et les responsabilités données aux CPIP. 
  • Une gestion de carrière réelle avec des possibilités d’évolutions 

L’UFAP-UNSa Justice appelle tous les personnels de la Filière Insertion et Probation, toutes organisations syndicales confondues, à se mobiliser et à se rencontrer sans délai.

Il est temps de changer le regard de l’Administration sur notre filière.

En 2016, il est temps de descendre dans la rue et de faire entendre au Garde des Sceaux et à l’opinion publique que les SPIP ne seront pas les laissés pour compte du systéme pénitentiaire.

Nous ne serons ni des absents, ni des oubliés!

L’UFAP-UNSa Justice dit à tous les personnels d’Insertion et de Probation:

MOBILISONS-NOUS!!!

Paris le, 4 février 2016

Pour l’UFAP-UNSa Justice

Les représentants de la Filière Insertion et Probation

050216 – FIP -Il est temps de se mobiliser….

Related posts