samedi 23 février , 2019

Fin de journée… AGITÉE !

Ce lundi 4 février 2019, au Quartier Isolement, aux alentours de 18h, une fouille de cellule inopinée a été ordonnée sur une suspicion de possession d’un téléphone portable.

Malheureusement,« le plan ne va pas se dérouler sans accroc ».

A l’annonce de la fouille de la cellule, le détenu va entrer dans une rage folle allant même jusqu’à se mettre en garde et à vouloir en découdre physiquement avec les agents présents.  Face à la détermination de cet énergumène, le gradé de secteur prendra la décision de faire sortir les collègues de la cellule et de couper les fluides (eau et électricité).

               Retranché en cellule, ce fou-furieux était prêt à y laisser sa vie et/ou à en enlever une (ou plusieurs… !) pour un téléphone portable… :« Soit je meurs soit vous mourrez ! Allah Akbar ! J’ai préparé de l’eau chaude ! » Mais encore : « quand je sortirai je viendrai avec un AK47 et je kalasherai tout le monde ! » Voilà les douces mélopées résonnantes sur la coursive…!

               Dépêchés sur place, les ERIS interviendront afin de maîtriser l’individu et le transférer vers une autre structure.

LE PIRE A HEUREUSEMENT ETE EVITE !

L’UFAP Nancy félicite les personnels pour leur sang-froid et leur professionnalisme à gérer des pensionnaires violents, sans foi ni loi, dans des conditions de plus en plus difficile.

L’UFAP Nancy encourage la direction locale à faire organiser une fouille complète du QI et de ses alentours car, pour l’exemple, pas moins de quatre téléphones portables ont été récemment retrouvés sur un seul et même détenu ! Et cet individu est toujours présent sur l’établissement… Cherchez l’erreur…

Les failles vous ont été communiquées…

Il est urgent d’agir !!!

Nancy, le 06 février 2019,

Le secrétaire local, NOBEL Corentin

Related posts