vendredi 15 novembre , 2019

Fini de jouer…Maintenant il faut agir et transférer – QCD Nantes

Ce jour, un détenu sortant du QD n’a pas supporté de voir qu’on lui refuse une console de jeux (qui d’ailleurs ne lui appartient pas).

Une pluie d’insultes et de menaces verbales s’est alors abattue sur les différents agents qui ont croisé son chemin. Lors de son arrivée au sein du secteur évolutif, l’excitation a atteint son paroxysme lorsqu’il a menacé les agents avec une arme artisanale. Afin de parfaire le tableau, le détenu s’est ensuite barricadé dans sa cellule en bougeant tout son mobilier et a fini par déclencher un début d’incendie.

L’ensemble des éléments d’information en possession à un moment donné de l’incident n’a apparemment pas permis la mise en prévention de l’individu et ce constat est plus que regrettable. Par ailleurs, ce détenu s’est rendu coupable de trop d’incidents pour considérer qu’il a encore sa place au Centre de Détention de Nantes.
De ce fait, l’UFAP-UNSa Justice exige le transfert dans les plus brefs délais de ce détenu qui a cumulé en très peu de temps:

  • Agressions violentes sur codétenus,
  • Possession d’objets prohibés,
  • Incident au parloir,
  • Automutilations et incendie avec déclenchement du POI.
  • ..Et la suite d’incidents de ce jour.

Les personnels n’ont pas à souffrir plus longtemps de la gestion de ce détenu alors que l’on ne vienne pas nous mettre en avant son reliquat de peine à exécuter, ou le maintien des liens familiaux pour trouver une quelconque légitimité à son maintien sur l’établissement.

L’UFAP-UNSa Justice restera très vigilante quant aux suites qui seront données à cette demande de TRF.

L’UFAP-UNSa Justice félicite les agents présents pour le professionnalisme, et le « self-contrôle »  dont ils ont fait preuve dans une situation ou tout aurait pu basculer.

 

Related posts