FIP – Quand COMMUNICATION rime avec DEMANDE D’EXPLICATION ou SUSPENSION

Les SPIP voient leurs conditions de travail fortement dégradées compte tenu de la surcharge de travail (dossiers et programmes collectifs) et de la réforme pénale actuelle qui attribue de nouvelles « contraintes » aux CPIP dans un contexte relationnel toujours plus tendu avec les Directions locales, régionales et nationales.

En clair, on charge la mule jusqu’à épuisement total et on nous parle d’un plan d’action lancé par Madame la Garde des Sceaux pour améliorer la qualité de vie au travail en vue de prévenir les risques psychosociaux !

La coupe est pleine. Les directions de certains SPIP sont connues pour des méthodes expéditives de management. « Il pleut des demandes d’explication » voire plus grave ; le SPIP de Courcouronnes n’a pas hésité à demander une suspension administrative pour une collègue qui a osé répondre collectivement à des mails de la direction et qui s’est vue, en retour, agressée physiquement dans son bureau par une DPIP!

Motif de cette suspension: Rébellion !

Quelle honte d’en être réduit à des méthodes dignes d’un autre temps ! Ces méthodes dictatoriales, visant à instaurer un climat de terreur, reflètent bien le niveau de mépris que porte cette direction envers ses Agents qui pourtant exercent leurs missions de réinsertion et de prévention de la récidive des PPSMJ avec un professionnalisme exemplaire et avec toujours moins d’effectifs et cela au détriment de leur vie familiale.

Ce n’est que le début d’une vague sans précédent de sanctions injustifiées et inacceptables. En effet, tous les corps et grades sont concernés

L’UFAP-UNSa Justice dénonce cette répression illégitime et ces suspensions qui désorganisent davantage des services déjà carencés en effectifs suite à des départs non remplacés : congés maladie, détachements, mutations, congés maternité… Sur papier, tout a l’air satisfaisant mais la réalité est tout autre.

L’UFAP-UNSa Justice réaffirme son soutien inconditionnel aux Collègues frappés d’injustice par une hiérarchie qui ne remplit plus ses fonctions d’encadrement, de soutien et d’accompagnement.

Au moment où les attentes des Personnels sont les plus fortes avec une réforme pénale qui rajoute des missions aux missions, il est grand temps que les directions soutiennent leurs agents et cessent de leur enfoncer la tête sous l’eau.

L’UFAP-UNSa Justice : une présence au quotidien à vos côtés

Paris, le 29 septembre 2015

Pour l’UFAP-UNSa Justice

Sonia DARTINET, Elue au CT-SPIP

Dalila FARROUDJ, Représentante de la Filière Insertion et Probation

150929 – FIP – Quand communication rime avec….

Related posts