FLASH INFO – CTI DISP RENNES

Ce jour, dans un climat extrêmement tendu, se tenait le CTI de la DISP de RENNES.
Alors que FO a quitté la salle après avoir lu une déclaration liminaire, l’UFAP-UNSa
Justice et la CGT ont fait le choix de batailler face au DI, sur l’application des 1/30ème liés
au dernier mouvement social.

Pour l’UFAP-UNSa Justice, nous avons développé et essayé de faire entendre raison au
Directeur Interrégional, pendant une heure et demie.

Sur la base de notre déclaration liminaire (diffusée précédemment), l’UFAP-UNSa Justice a
exigé plus de souplesse dans l’application des textes régissant le 1/30 ème, voire leur
annulation pure et simple.

Il est en effet affligeant de constater une telle rapidité d’exécution pour la mise en action des
retenues alors qu’il faut sans cesse relancer l’Administration dès lors que la demande
concerne une situation favorable à l’agent.( rattrapage d’échelon, reprise d’ancienneté…).

Au regard de nos arguments, le DI nous a fait savoir qu’il nous tiendrait informé des suites
qu’il réserve à notre échange.

L’UFAP-UNSa Justice ne se faisant aucune illusion, a d’ores et déjà saisi ses avocats sur le
plan national, et demande sans attendre, à ses syndicats locaux de faire remonter à l’Union
Régionale les notifications de 1/30ème.

A la suite de ces échanges crispés mais utiles, le CTI a été ajourné et reporté à une date
ultérieure.

Les élus UFAP UNSa Justice
Le 15 février 2018

Related posts