lundi 17 juin , 2019

FO…À PEINE COMMENCÉ ET DÉJÀ UN GENOU A TERRE !!!

Du fait du nombre incalculable de saloperies que cette organisation professionnelle a pu  et continue de colporter sur l’UFAP-UNSa Justice et par déclinaison sur ses représentants nationaux, régionaux et locaux, nous pourrions nous réjouir de voir ce syndicat mettre un genou à terre trois mois après s’être targué d’être 1ère organisation professionnelle de    l’Administration Pénitentiaire.

En fait il n’en n’est rien car cela porte un lourd discrédit au syndicalisme pourtant indispensable dans notre administration.

– FO a menti aux agents qui leur faisaient confiance en leur faisant croire que l’obtention de leurs revendications ne serait qu’une formalité,    PRÉTENTIEUX

– FO n’a mis que quelques agents devant les portes, mais a surtout fait circuler des photos d’archive juste pour faire croire que le mouvement était d’ampleur alors qu’il eu été plus honnête de dire qu’ils n’étaient pas en capacité de mobiliser !!!  PRÉTENTIEUX, MALHONNÊTE

– FO dit qu’il faut faire une pause pour réfléchir et mieux repartir au combat, mais il n’y aura pas de nouveau départ et ce sera de la faute de l’UFAP-UNSa Justice et de la vôtre du coup (comme ça l’excuse sera toute trouvée)   PRÉTENTIEUX, MALHONNÊTE, ORGUEILLEUX

– FO rejette la responsabilité de son échec sur l’UFAP-UNSa Justice ! Le Secrétaire Général  FO et son équipe feraient mieux de jouer carte sur table avec vous en reconnaissant leur incapacité à aller chercher les revendications qui les ont portées durant l’année 2018, au même titre que leur incapacité à virer le DAP sous 48 heures comme annoncé initialement. PRÉTENTIEUX, MALHONNÊTE, ORGUEILLEUX, MENTEUR  !!

FO pénitentiaire vous doit donc des explications et doit vous rendre des comptes maintenant !!! De part leur incapacité et leur amateurisme, ils sont aujourd’hui les principaux fossoyeurs du syndicalisme pénitentiaire.

Condé sur Sarthe en est l’exemple flagrant car malgré le fait que FO soit majoritaire sur ce site, (rappelons tout de même que c’est l’établissement d’affectation d’Emmanuel BAUDIN) les agents n’ont pas hésité un seul instant à les écarter pour avancer seuls en faisant acter leur propre plate-forme de revendications.

L’UFAP-UNSa Justice n’a, pour sa part, jamais fait de pause dès lors qu’elle engageait les agents dans un conflit social. Si, en janvier 2018, l’UFAP-UNSa Justice n’avait pas eu la maturité de signer un protocole d’accord, au contraire de ce qui se passe aujourd’hui, les agents rentreraient dans les établissements bredouilles !!!

Alors finalement, qui de l’UFAP-UNSa Justice ou de FO est le plus à même de vous représenter ???

Posez-vous les bonnes questions….Ça en vaut franchement la peine !!!!

Reprenons les articles de presse quand FO sort de son audience avec la Ministre :

« Prisons: FO salue des « avancées » sur la sécurité après une rencontre à la chancellerie »

Et aujourd’hui, ils stoppent le mouvement ? Bizarre…NON ?

A bon entendeur…

                                                                                            Le Bureau Régional

Related posts