mercredi 10 juillet , 2019

GENESIS : Le Grand Fiasco ! – Béziers MA

Si le Centre Pénitentiaire de Nantes, suivant sûrement certaines consignes, se félicite de la mise en place du logiciel GENESIS, l’UFAP du Centre Pénitentiaire de Béziers se doit de dénoncer les nombreux dysfonctionnements de cet outil miracle !

Depuis le 8 octobre, nous avons basculé, pas sur un nouveau logiciel mais plutôt du côté obscur des errements de notre administration.

En effet, depuis la mise en place du logiciel GENESIS sensé améliorer le travail des agents, force est de constater que nous sommes encore loin du compte.

Le Greffe :  La situation est catastrophique !

La situation du greffe est préoccupante avec notamment une mauvaise reprise de certaines situations pénales, le détenu prévenu qui passe condamné reste prévenu, un comble !

La gestion de la Commission d’Application des Peines est, quant à elle, dantesque. Le retour sur support papier est obligatoire puisqu’aucun visu n’est possible sur les dates à examiner.

Des incohérences apparaissent également au niveau des dates de libération selon l’onglet ouvert, avec toutes les conséquences fâcheuses que ces situations peuvent entraîner.

Il est à présent impossible d’imprimer les Crédits de Réduction de Peine pour les détenus qui changent de situation pénale, nouvelle difficulté !

Chaque impression nécessite, en plus, un changement des paramètres d’impression, encore un problème !

Au niveau économie, citons, par exemple, les nouvelles fiches pénales qui ne nécessitent plus 3 feuilles mais cinq feuilles, en cette période de restrictions budgétaires globales, bravo pour les économies !

C’est notre ministre de l’écologie qui va être contente !

Pour toute décision de justice, les agents du greffe passent trois fois plus de temps à saisir les nouvelles données sans garantie de la fiabilité des données reprises.

Cerise sur ce gâteau décidément bien indigeste, six détenus sont dépourvus de situation pénale. GENESIS s’opposant à les intégrer à notre établissement. Cette liste de problèmes n’est pas exhaustive et chaque jour permet la découverte de nouveaux problèmes et dysfonctionnements.

Les Parloirs :

Les agents du secteur Parloirs sont confrontés eux aussi à des absurdités et à des problèmes liés aux situations pénales mal digérées par GENESIS. De plus, ils n’ont pas accès aux permis de visite, ce qui représente une grande avancée dans leur travail !

La Formation des personnels :

Il est anormal que des heures soient réclamées aux agents ayant effectué la formation obligatoire GENESIS. Nous vous rappelons que certains d’entre eux ont quand même eu 5 jours de formation, soit 5h50 en moins pour les postes fixes et 6 heures pour les agents en longue journée. INACCEPTABLE !

L’UFAP félicite les agents ayant participé à la mise en place de ce logiciel et espère que l’administration saura elle aussi saluer le professionnalisme des agents du CP de Béziers, et plus particulièrement les personnels du Greffe, tous corps confondus, sollicités depuis plus de 10 mois

L’UFAP rappelle également que les erreurs qui pourraient apparaître au niveau de la gestion des dossiers pénaux engageraient la responsabilité du Chef d’Établissement qui ne pourra se défausser sur les agents du service concerné.

 L’UFAP demande que les différents problèmes rencontrés soient signalés urgemment au fournisseur du logiciel afin qu’ils soient réglés le plus rapidement possible.

Related posts