vendredi 15 novembre , 2019

Genesis

Ce lundi 7 juillet 2014, une délégation UFAP-UNSa Justice a été reçue en audience à la DAP pour évoquer le dossier GENESIS.

Nous n’avons pas manqué de faire état de la situation catastrophique dans laquelle se trouvent les services greffe et Régie Compte Nominatif, situation d’autant plus inquiétante que les Personnels sont découragés, stressés, au bord du burnout, et pour certains en arrêt de maladie. Nous n’avons pas omis de noter le nombre important de demandes de mutations de ces agents, non pas pour changer de région, mais simplement pour se protéger avant que des dégâts psychologiques ne deviennent irréversibles

Le responsable de SD, M. TANGUY, nous a indiqué être parfaitement au courant de la situation sur le terrain et nous a affirmé ne pas la prendre à la légère. Effectivement, nous avons eu des interlocuteurs qui semblaient être à l’écoute, regrettant cet état de fait et nettement moins vaillants que lors de notre première audience en février dernier.

Sur l’aspect technique des choses, il nous est fait état du calendrier prévisionnel de l’évolution de GENESIS à savoir, la mise en place de la version 1.6 au 30 juillet, 1.7 en octobre et 1.8 en décembre. Certes, ces versions devront améliorer le fonctionnement, pour autant, le logiciel ne sera pas encore abouti. Nous vous faisons grâce des échanges techniques car vous connaissez mieux que nous les lacunes du logiciel qu’il faut prioriser pour mieux travailler avec celui-ci.

Du fait de ce calendrier prévisionnel encore lointain, l’UFAP-UNSa Justice a demandé que diligence soit faite auprès des services RH pour un renfort en Personnel, en plus des 2* +1** vacataires initialement prévus sur Nantes* et Angers** ; insistant sur le fait qu’il n’était pas envisageable de continuer à fonctionner jusqu’à décembre dans ces conditions car les Personnels ne le supporteraient pas. Il s’agit maintenant, ni plus ni moins, que d’un sauvetage des Personnels en poste dont-on parle.

Comprenant notre appel, M. TANGUY a pris l’engagement de prendre attache auprès des services RH de la Centrale pour voir la faisabilité, et nous en rendre compte au plus tard sous quinzaine.

Par ailleurs, nous avons pointé les nombreuses heures supplémentaires engendrées par l’application GENESIS, rappelant l’impossibilité pour les Personnels concernés de les récupérer, et pire, de se les faire payer. Sur ce point, au même titre que sur le volet des récompenses des Agents fortement engagés dans le pilotage de l’application, M. TANGUY nous a affirmé avoir demandé à la DI depuis un certain temps déjà, le listing des Personnels concernés pour, là encore, voir la faisabilité de la régularisation des heures supplémentaires qu’il trouve logique, et l’attribution d’une légitime récompense, sous toute forme, TOS, prime…il ne nous l’a pas dit !

Dossier à suivre…

 

Le 8 juillet 2014

Les secrétaires Généraux

David BESSON & Claude TOURNEL

Les Délégués Régionaux

Daniel JOLIET & Anthony KLINGLER

Related posts