mercredi 10 juillet , 2019

GRAVES AGRESSIONS A CONDE SUR SARTHE, DETENU RETRANCHE ET SUSPICIONS D’EXPLOSIFS

Un détenu incarcéré pour des faits de droits communs et en voie de radicalisation est retranché aux Unités de Vie Familiale depuis ce matin 9h, après avoir agressé deux de nos collègues à l’arme blanche.

Les surveillants ont été gravement touchés au cou, au visage et près du cœur; l’un d’eux est toujours en salle d’opération.

Le détenu est toujours retranché avec sa femme aux UVF.

Les ERIS sont sur place et le RAID doit arriver en raison de suspicion d’une ceinture d’explosifs selon les dires du détenu retranché.

L’UFAP Unsa Justice se rend sur place et tiendra informé les personnels.

MAJ: 12H55 Parquet anti-terroriste saisi de l’affaire

MAJ 14H: le RAID et les ERIS sont sur place. situation tendue.

La Ministre est tenue informée en temps réel. elle pourrait prendre la parole en conférence de Presse.

Nous ne pouvons donner plus d’informations pour l’instant vu l’évenement en cours.

MAJ 14H30 : Caractère Terroriste reconnue. Le procureur anti terroriste se rend sur place.tous les doutes sont permis concernant le déroulement de l’attaque.

MAJ 15H: nos doutes se confirment concernant le déroulement de l’attaque. la conjointe aurait participé à celle-ci en simulant un malaise dans le but d’attirer le personnel sur les lieux.

MAJ 15h15 : la CONJOINTE a bien donné les premiers coups de couteaux, elle a simulé qu’elle ne se sentait pas bien. Nos collègues sont hors de danger malgré de graves blessures.

MAJ 18h15 : assaut donné, détenu maîtrisé, sa visiteuse est décédée.

MAJ 20h25 : la ministre sur le site a pris la parole devant les personnels présents et les organisations syndicales. Ceci après avoir rendu visite à nos collègues hospitalisés.

Dans son intervention, la ministre s’est engagée à faire venir l’inspection générale de la justice dès demain matin et a pris l’engagement auprès des personnels de revenir sous un mois.

Notre syndicat local, pour sa part, lui a fait état de l’extrême urgence de mettre en application les éléments du relevé de conclusion du 29 janvier 2018 afférent à la protection des personnels et à la sécurité des établissements.

Nos représentants locaux ont réaffirmé la nécessité d’ouvrir des discussions sur le fonctionnement, la sécurisation d’un établissement tel que Condé-sur-Sarthe.

Appel au blocage de Condé-sur-Sarthe demain dès 5 heures.

Ce soir nos pensées vont vers nos collègues hospitalisés et leur famille auxquels nous apportons notre soutien indéfectible.

Related posts