Habillement et Equipement de sécurité L’UFAP UNSa Justice avance !!! A CHACUN SES PRIORITES

Dans le cadre du protocole d’accord de janvier, l’UFAP-UNSa Justice a entamé plusieurs réunions sur le volet thématique des moyens matériels des personnels. S’appuyant sur les réunions du relevé de conclusions, la 1ère organisation syndicale a été conviée le 24 mai à une réunion avec le BETI (Bureau de l’équipement, de la technologie et de l’innovation) et le SEP (service de l’emploi pénitentiaire). A ce titre,  l’administration essaie au travers de ce qui se passe dans d’autres institutions de trouver les équipements qui prendront demain la pleine mesure des difficultés actuelles (morphologie, poids, qualité, confort, individualisation de certaines dotations) des personnels quant aux moyens matériels aujourd’hui en dotation.

Cette réunion organisée à la demande de l’UFAP UNSa Justice avait pour objet la tenue des Personnels exerçant dans les PREJ. Accompagnée par des Personnels de terrain des PREJ de ALBI et de STRASBOURG, la 1ère organisation syndicale a une nouvelle fois fait remonter aux services de la DAP les attentes des Personnels EJ. Des échanges constructifs ont permis de fixer des orientations sur les futures dotations des collègues exerçant aux extractions judiciaires :

  • Gilet tactique avec fermeture éclair, poche molle adaptée aux besoins des EJ, gallon grade, groupe sanguin ;
  • Chemise F1 bleue marine modèle ERIS avec un galon poitrine et scratch écusson à chaque bras ;
  • Blouson SOFTSHELL de type ERIS couleur bleu sérigraphie Administration Pénitentiaire ;
  • Trousse de secours individuelle ;
  • Porte bâtons BPT (bâtons protection télescopique) ;
  • Gilet à port discret individuel pour les missions en civil (pare feu- pare coup et anti coupure d’un poids de – de 3 kg)

La Commission Habillement du 6 juin 2018 est venue valider le principe de ces changements de dotation à venir pour ces personnels.

Par ailleurs, l’UFAP UNSa Justice est remontée au créneau pour la dotation de tee-shirt à l’instar de ceux qu’elle a obtenus pour les personnels exerçant dans les DOM. La DAP, pour des idées de représentation, préfère plutôt travailler à l’élaboration d’un polo plus léger de 190 grammes.

D’autres points ont été validés lors de cet échange, notamment l’organisation d’un test à Montlignon, au centre National de Tir de la Police, afin de pouvoir tester le port de l’arme à la cuisse et la mise en test des chaussures adaptées aux fonctions.

Parallèlement, la commission a validé le principe du nouveau pantalon élasthanne testé par des agents au sein de 4 établissements  et qui ont émis un avis très favorable quant à sa généralisation pour l’année 2019.  Il en est de même pour le nouveau polo (type gendarmerie..) et du nouveau tee-shirt outre-mer qui ont été adaptés selon les recommandations de cette même commission.

Concernant les chaussures faisant référence au relevé de conclusion de janvier dernier, l’administration va lancer une phase de test de 3 chaussures sur les établissements de Meaux- Chauconin, Limoges, Agen et Rennes Vezin. Si l’UFAP était favorable à la durée de test de 4 mois proposés par la DAP, ce qui aurait permis une mise en œuvre sur les sites pénitentiaires dès l’année prochaine ; les deux autres organisations présentes ont fait un blocage purement électoraliste.

En effet, FO demandant une phase de test de 9 mois et la CGT de 6.

De plus, afin d’être en phase avec les orientations du terrain en terme de confort, la première organisation a demandé une modification du cahier des charges des chaussures en enlevant la norme anti-feu de 300° qui est l’élément actuel qui rigidifie et alourdit considérablement nos chaussures d’aujourd’hui.

L’UFAP-UNSa Justice a demandé le retrait de l’ignufugeage qui impacte considérablement de manière négative le confort actuel de ces chaussures. Les 2 autres OS complices ont balayé d’un revers de la main cette proposition.

Pour l’UFAP-UNSa Justice, cette attitude montre une nouvelle fois l’irresponsabilité de ces pseudo-syndicalistes qui ont fait le choix de sacrifier sur l’autel le bien-être de l’ensemble des Personnels autour de leur stratégie au regard des élections du 6 décembre prochain.

A CHACUN SES PRIORITES !!!!

 Paris, le 07 juin 2018

La Fédération

habillement et équipement de sécurité, l’ufap unsa justice avance

Related posts