lundi 24 février , 2020

Ici, on est à Saintes, pas à Roland Garros !!!

L’Ufap-Unsa Justice de la Maison d’Arrêt de Saintes vous informe que lors d’un contrôle programmé du chemin de ronde notre collègue est devenu ramasseur de balles de tennis.

Quelle ne fut pas la surprise en ouvrant ces balles d’y trouver des objets métalliques totalement interdits en détention : 4 couteaux, 3 économes, 2 jeux d’outils de réparation pour téléphones portables (qui ne sonnent pas sous le portique de détection de métaux) et 2 épingles d’éjection de cartes sim!!

Tout ceci était bien rangé dans 2 balles de tennis, les manches découpés soigneusement!

Vos chers pensionnaires, se lanceraient-ils dans un atelier de réparation de téléphones portables et dans un atelier cuisine à l’insu du personnel de la MA Saintes?

Monsieur le Chef d’établissement, l’Ufap-Unsa Justice exige l’organisation d’une fouille sectorielle de tout le quartier Ouest même si cette fouille doit déranger certains détenus qui se croient intouchables…

Enfin, n’oublions pas les récentes inscriptions sauvages sur les murs du Quartier Disciplinaire, en effet des agents ont eu leur surnom écrit et accompagné d’une croix. Croix qui nous laisse penser que l’on désire la mort de nos collègues!

Monsieur le Chef d’établissement la sécurité de l’établissement et de votre personnel est en danger!!

Le bureau Local Ufap-Unsa Justice de Saintes attend une réaction rapide et ferme de la part du Chef d’établissement contre le noyau de détenus signalés!

ET N’ATTENDEZ PAS LA SAINT GLINGLIN !

L’Ufap-Unsa Justice une présence au quotidien !

À Saintes, le 19/01/2020 Le bureau local

Related posts