mercredi 13 novembre , 2019

Indécent ! UR Dijon

Le 14 octobre 2014, les Organisations Syndicales représentatives au niveau régional étaient conviées par les Services de la Direction Interrégionale à une réunion informelle au sein de laquelle devait être débattue la répartition des crédits destinés à l’Amélioration des Conditions de Travail des Personnels.

Cette réunion, comme bon nombre de celles que nous connaissons aujourd’hui, avait pour seul et unique but, sur consignes de la Directrice GORCE, de faire disparaître à moyen terme les crédits alloués aux Personnels.

Rien que cette approche mérite que notre Organisation refuse de s’associer à ce nouveau  hold- up opéré sur le compte de nos Camarades et Collègues, mais à vrai dire ce n’est pas cela qui a guidé notre départ de cette réunion.

Alors même qu’un de nos Collègues s’est pris un coup de poinçon en plein visage ce week end à la Maison Centrale de ST MAUR, alors même que la DAP rendait publics, la semaine dernière, les chiffres honteux concernant les postes alloués à chaque région venant sur la nôtre couvrir à peine 13 %  des postes vacants.

Alors même que ce jour, la Maison d’Arrêt de CHARLEVILLE était bloquée par les Personnels à bout de souffle dû aux carences d’effectifs, alors même que la Direction de l’Administration Pénitentiaire s’est ostensiblement foutue de la gueule des Personnels de la MC ST MAUR « bénéficiaire » aujourd’hui de 2 postes alors qu’une vingtaine leur était promise, alors même qu’un  dialogue social de fond sur cette Région fait cruellement défaut, alors même que ce jour nous recevons un courrier du Directeur Interrégional, en personne, critiquant vivement nos tracts syndicaux, tout en ignorant les mutliples courriers que nous lui avons adressés, restés sans réponse jusqu’à ce jour,

Voici que l’Union Régionale UFAP était conviée à cette réunion afin de débattre sur la méthode avec laquelle l’administration pourrait entuber en douceur les Personnels, afin que ceux ci ne se rendent plus compte que les derniers deniers qui leur étaient réservés pour améliorer leur quotidien professionnel, vont certainement être supprimés, et pourquoi pas afin de financer les croissants au chocolat et le café, servis par les Personnels de Surveillance, que les Chefs d’Etablissement offriront aux détenus lors des comités de vie sociale liés à l’article 29 de la loi pénitentiaire.

Alors OUI, l’UFAP, et l’UFAP Seule, a quitté cette réunion après avoir alerté l’Administration sur les évènements à venir et qui ne seront que la juste riposte des atteintes quotidiennes qu’elle porte aux Personnels.

indecent

Related posts