lundi 18 janvier , 2021

INTOXICATION DISCIPLINAIRE – CP Nancy

Après le co-détenu de soutien… la directrice de soutien !

Les sanctions disciplinaires au CP de Nancy ? Pas pour tout le monde…

Il suffit d’examiner ces résultats issus de la commission de discipline pour se rendre compte du soutien et de l’encouragement apporté par la directrice adjointe de l’établissement à la voyoucratie :

  •  Refus de réintégrer sur cour de promenade et agression sur les 2 équipes d’intervention : 20 jours
  • Agression sur un surveillant : 7 jours
  • Insultes et menaces envers les ERIS : Relaxe
  • Insultes et menaces envers un agent : 14 jours de confinement                 

C’EST TOUT SIMPLEMENT SCANDALEUX ET INADMISSIBLE !

Cette directrice à l’art et la manière de bafouer notre autorité et de discréditer notre profession.

Madame la directrice adjointe, vous êtes responsable de l’intégrité physique et morale des personnels, vous semblez l’oublier.

C’est pourquoi l’UFAP UNSa Justice demande aux agents concernés de déposer plainte contre ces détenus mais également contre la personne qui se fout royalement de leur sécurité.

Et si Madame la directrice pensait à une reconversion ?

Cette directrice crie haut et fort qu’elle n’aime pas mettre des sanctions disciplinaires… envers les détenus ! C’est par contre loin d’être le cas envers les personnels !

L’UFAP UNSa Justice l’invite à penser à un changement d’orientation professionnelle. Par exemple un poste de DSPIP… Ce serait plus en adéquation avec le profil montré. A défaut, à minima, une mutation serait salutaire…

Ce qui est certain, c’est que de notre côté, nous ne revivrons pas ce que nous avons vécu il y a 3 ans…

A Nancy, le 4 mai 2015

Le Secrétaire Local,

 

Related posts