jeudi 23 mai , 2019

Irresponsabilité de l’administration

L’administration souhaite ouvrir l’UDV (Unité pour Détenus Violents) début mars 2019 à la MA Strasbourg. Pour rappel de la petite histoire, initialement il était annoncé et prévu le début des travaux en octobre et une ouverture fin novembre…

Depuis plusieurs mois maintenant, l’administration a lancé des travaux d’envergure, sans même avoir consulté les syndicats locaux. La direction locale et les personnels n’ayant pas leurs mots à dire sur l’organisation des travaux, car c’est la doctrine de la DAP qui prime sur le reste.

Les professionnels de terrain, premiers intéressés par ce projet sont encore une fois les grands oubliés de l’affaire !

 A ce jour, les travaux ne sont toujours pas terminés. A peine aboutis, on reprend des travaux simplement car on se rend compte que cela ne fonctionne pas… ! A force de faire et défaire, c’est logique.

 Le personnel voit d’un mauvais œil l’ouverture de cette UDV dans 1 semaine, en sachant que le matériel pour les agents n’est toujours pas arrivé dans sa totalité et que ce qui est arrivé n’est pas bon, car les tailles des agents n’ont pas été respectées!

Au niveau Ressources Humaines, au regard du manque d’effectif des surveillants à la maison d’arrêt, on déplore déjà plus de 200 rappels rien que pour le mois de mars…et ce n’est qu’un prévisionnel !!!

On demande aux personnels de la maison d’arrêt d’ouvrir l’UDV, à flux constant, sans aucun apport de personnel, bref, une fois encore sur le dos de la Bête !

Les technocrates nationaux ont sûrement estimé qu’il y avait trop de personnels à la maison d’arrêt. C’est vrai qu’il est facile de diriger depuis le fond d’un confortable bureau plutôt que de venir voir sur le terrain ce qui se passe vraiment!

L’UFAP-Unsa Justice a demandé un fonctionnement à blanc pendant une semaine ou deux, afin de tester les différentes phases et éventuellement corriger les problèmes qui seront rencontrés (exemple : les mêmes cours de promenades seront utilisées par le QD, le QI et l’UDV). Aucune simulation n’est prévue ! «Pas assez de temps pour cela» !

Comment appelle t’on  cela ? Mettre la charrue avant les bœufs… !!!

Le règlement intérieur de l’UDV n’étant toujours pas revenu de la DI, il n’a pas été possible de le valider en CTS de la Maison d’Arrêt de Strasbourg.

L’UFAP-Unsa Justice de la Maison d’Arrêt de Strasbourg souhaite donc le report de l’ouverture de l’UDV  et demande à ce que les 12 postes de l’UDV soient inscrits dans l’organigramme afin qu’ils soient ouverts et surtout comblés à la prochaine CAP.

Nous faisons le même triste constat pour les premiers surveillants. Il faudrait 3 premiers surveillants pour en avoir un tous les jours, y compris le week-end et assurer ainsi l’harmonie des pratiques.

Les premiers surveillants pourraient aussi prendre en charge le QD et le QI, 2 quartiers situés dans la même zone. Ils pourraient ainsi parfaire la prise en charge de cette population si particulière, des 3 quartiers…

Actuellement, seuls 2 premiers surveillants sont prévus, en plus de leurs tâches journalières et de leurs attributions sur d’autres bâtiments. Rien pour le week-end, à part le gradé de quart…

Encore une fois, on met la charrue avant les bœufs…

                                                                                                   Pour le bureau,

Le secrétaire local,

Philippe Steiner.

Related posts