mardi 09 juillet , 2019

Journée tristement mémorable…

Le CP Nancy-Maxéville se souviendra de ce vendredi 7 juin 2019, mais pas de la bonne manière…

En fin de matinée, un détenu est placé en DPU au Quartier d’Isolement mais la mise en place va vite tourner au vinaigre. Le détenu refusant de donner ses vêtements va entrer dans une rage folle ! Les agents sur place vont faire face à un voyou, défavorablement connu pour des troubles psy, complètement incontrôlable ! Coups de poings, coups de pieds, morsures… Un véritable déferlement de violence !

L’individu sera maîtrisé et conduit au quartier disciplinaire.

Bilan : 4 agents finiront à l’hôpital pour des douleurs aux coudes, à la mâchoire et aux mains !!!

Bis repetita en début d’après-midi ! Un détenu de la Maison d’Arrêt Condamnés va s’en prendre à la première surveillante de journée du bâtiment. Mécontent que notre collègue lui demande de réintégrer la détention, il va la bousculer contre le mur puis se jeter sur elle à plusieurs reprises, tout en lui assénant plusieurs coups de pieds et de coups de poings.

Cette crapule sera menée au quartier disciplinaire à la suite de sa maîtrise.

Bilan : un œdème à l’arrière du crâne et un traumatisme psychologique certain !

Une fois de plus, le pire a été évité dans ces deux situations grâce à un sang-froid et un professionnalisme sans faille des agents qui tiennent la détention !

L’UFAP Nancy apporte son soutien indéfectible aux agents touchés lors de ces tristes évènements.

L’UFAP exige des sanctions disciplinaires et pénales à la hauteur de la gravité des faits ainsi que le transfert de ses voyous à l’issue de leur peine de quartier disciplinaire vers des structures et des unités adaptées.

Les bons outils existent. Encore faut-il vouloir les utiliser…

À bon entendeur…

Nancy, le 10/06/19

Le secrétaire local, Corentin NOBEL

Related posts