jeudi 24 octobre , 2019

JOUX LA VILLE : des travaux qui s’éternisent, une détention qui se fragilise !

Dijon, le 11 Avril 2019

Communiqué – Joux la Ville : Des travaux qui s’éternisent, une détention qui se fragilise !

Les Personnels du Centre de Détention de Joux la Ville font face à une détention tendue sur fond d’enlisement de la situation. Les travaux nécessaires d’aménagement des cours de promenade du QI/QD s’éternisent et la date de livraison risque d’être repoussée. À ce jour, et jusqu’ au prochain report, la livraison est prévue pour fin mai.

Il est essentiel de rappeler que ces travaux ont nécessité la réduction de la capacité du quartier disciplinaire. Depuis quelques temps, seulement quatre cellules demeurent occupées pour une capacité d’hébergement de 500 places. Le ratio est plutôt faible dirons-nous ! À cela, il faut ajouter deux détenus exigeant leur transfert en prenant en otage l’Administration par la vieille méthode du refus de sortie du QD. Le troisième occupant semble s’orienter dans la même direction…

Une fois les totaux réalisés, l’Établissement ne dispose donc que d’une cellule afin de mettre en application les sanctions disciplinaires.

Pour notre organisation syndicale, cette situation ubuesque n’est plus tenable ! Des mises à exécution de peines de quartier disciplinaire en attentes depuis plus de deux mois, des peines de confinement en remplacement ou tout simplement des fautes disciplinaires non traitées sont devenues légion et ce, au grand dam des Personnels.

Les mots laxisme et impunité font leur bonhomme de chemin dans les têtes des pensionnaires du Centre de Détention. Des comportements déviants apparaissent, la sécurité et les conditions de travail des agents se dégradent jusqu’à….

Quid de l’Attentisme d’une Administration qui n’a pas appréhendé l’impact de ces travaux ! Il s’agit tout simplement de la suppression de la moitié de la capacité du Quartier Disciplinaire pendant plus de trois mois. RIEN QUE ÇA !

L’Union Régionale UFAP de Dijon demande que tout soit mis en œuvre pour finaliser les travaux au plus tôt.

À croire que ces travaux sont sortis de la tête des gestionnaires et décideurs qui affectent des MOS à Joux la Ville durant cette période.

L’Union régionale UFAP de Dijon exige de mettre fin rapidement à cette situation de blocage des deux détenus qui refusent de sortir du QD. Leur transfert permettra d’absorber en partie le flot de sanctions en attentes. Quoi qu’il arrive, ils partiront.

Nous espérons vivement pour les Personnels de Joux la Ville que la prochaine réfection totale des douches en hébergement avec le désamiantage de celles-ci sera mieux appréhendée que ces travaux de sécurisation des cours de promenade du QI/QD. L’espoir fait vivre…

Pour l’Union Régionale UFAP de Dijon

Les Secrétaires Généraux

Thierry CORDELETTE – Laurent BOITRAND – Bastien DELAGNEAU -Angui ANASSE

Related posts