JUSTE UNE MISE AU POINT… – MA VANNES

L’UFAP-Unsa Justice local de la Maison d’arrêt de VANNES se pose des questions :

  • A l’heure où les mesures de sécurité sont renforcées dans tout le pays, à la Maison d’Arrêt de VANNES, c’est le contraire. La nuit du 25 au 26 mars 2018 est effectuée à 3 surveillants au lieu de 4, nous verrons s’il en sera de même pour la nuit du 30au 31 mars 2018 dans la même équipe !!!!
  • Il est plus facile de rajouter une activité rugby, plutôt que d’organiser le transfert de détenus en vue de la réfection des douches du 1er et 2ème étage en détention pendant 2 semaines….
  • Il est facile de divulguer une note de service le vendredi matin pour application le lundi suivant sans concertation avec les organisations syndicales locales…
  • Il est plus facile de mettre au propre des consignes que de les appliquer sur le terrain. Vu la population carcérale et surtout le peu de personnels qui gère la multitude de mouvements et d’activités proposées aux Détenus (celle-ci occupées à peine à 50%).

A ce titre, l’UFAP-Unsa Justice locale souhaite des REPONSES CONCRETES sur les points posés et tout particulièrement sur le service de Nuit en mode dégradé qui indiscutablement accentue l’insécurité du personnel et nuit gravement à leurs conditions de travail.

Le  Bureau Local UFAP-UNSA JUSTICE                                                               Le 28 Mars 2018

Related posts