dimanche 27 septembre , 2020

L’ UFAP UNSa JUSTICE du CP Bordeaux Gradignan exige la prise en charge des repas pour TOUS !

Depuis le premier jour du confinement, lUNSa Justice, 1ère organisation syndicale, exige de la Ministre, la gratuité de la restauration pour tous les agents qui garantissent la continuité de l’institution en affrontant le Covid-19.

Sous l’impulsion de lUNSa Justice, le décret n°2020-404 relatif à la prise en charge des frais de repas est publié au Journal officiel le 8 avril.

Dès la parution du décret, notre administration a joué la montre afin de repousser au maximum les remboursements de ces frais de repas. Il est incontestable qu’elle déploie beaucoup plus d’énergie quand il s’agit d’effectuer des retenues sur salaire… !

Depuis quelques jours seulement, les établissements pénitentiaires commencent à publier leurs notes de service après avoir minutieusement calculé l’impact budgétaire !! La direction du CP Gradignan ne déroge pas à la règle et vient enfin de nous dévoiler la sienne.

Le 17 Mars dernier, date de l’entrée en vigueur du confinement, la direction locale a procédé à la fermeture du mess. De ce fait, l’ensemble des Personnels du Centre Pénitentiaire de Gradignan n’a plus eu accès à la restauration administrative.

Les agents physiquement présents en semaine et en poste de journée peuvent donc prétendre au remboursement des frais de repas. Les agents postés en coupure, les postes fixes ainsi que tous les autres personnels exerçant sur la journée ont la possibilité de remplir le formulaire de demande et attestation pour le remboursement de repas en l’accompagnant d’un RIB. Aucune facture ne sera demandée jusqu’à la date du vendredi 24 avril. Pour les repas à compter du lundi 27 avril, l’administration demandera un justificatif de paiement en plus des documents cités ci-dessus.

Si cette prise en charge des repas est une première avancée, L’UFAP UNSa Justice persiste et signe de voir une prise en charge totale pour TOUS les personnels, qu’ils travaillent le jour, la nuit, le week-end ou les jours fériés.

Les agents postés exerçant en horaires décalés ne doivent pas être exclus de cette mesure !! Ces derniers participent depuis le début du confinement à la continuité du fonctionnement des services.

Encore une fois, l’administration interprète les textes comme bon lui semble alors même que TOUS ces Personnels remplissent les trois conditions générales d’application.

Le 15 Mai 2020

L’UFAP UNSa Justice

Bordeaux Gradignan

Related posts