lundi 17 juin , 2019

L’ UFAP UNSa Justice QMA Nantes tire la sonnette d’alarme au sujet des projections !!!

L’UFAP UNSa Justice QMA tient à remercier tout le personnel du QMA pour leur professionnalisme et leur disponibilité de ce dimanche.

Leur travail a permis de découvrir de nombreux objets rentrés de manière illicite dans l’établissement. Parmi ces projections, un mini taser trouvé, qui serait à destination d’un détenu radicalisé, déjà coupable d’une évasion à Brest.

Devant ces incidents non négligeables,  L’UFAP UNSa Justice QMA demande le placement à l’isolement du dit détenu, en attendant son transfert, ainsi qu’une fouille générale du QMA, ce qui permettrait aux agents de travailler avec plus de sérénité, et de faire le ménage dans les cellules.  

Si l’UFAP UNSa Justice ne doute pas de votre investissement au sujet des projections que subit notre établissement, ayant un contact régulier avec les membres de la Direction du QMA sur ce sujet, il n’en demeure pas moins que la situation empire.

Combien de temps l’établissement tiendra-t-il encore ? Les personnels sont à bout, et ce problème est la revendication première des agents. L’UFAP UNSa Justice QMA demande l’accélération des travaux prévus pour le concertina et que la DAP fasse le nécessaire auprès du ministère et de THEIA pour que la seule solution au problème, à savoir la couverture des cours, soit mise en place au plus vite.  L’UFAP UNSa Justice QMA ne peut laisser cette situation s’accentuer comme c’est le cas aujourd’hui, ce dimanche 70 projections, ce nombre augmente de weekend en weekend.

La visite des parlementaires il y a quelques mois, n’a du servir qu’à assouvir leur curiosité sur le monde carcéral.

Régulièrement, la Direction du CP de NANTES est en contact avec le Préfet de Loire Atlantique, donc l’UFAP UNSa Justice QMA demande que cet ancien DAP mette les moyens les weekends pour sécuriser l’enceinte de l’établissement comme il le fait pour sécuriser le centre ville contre les gilets jaunes, sachant le manque de moyens que nous avons ces jours là, tout au moins le temps que les travaux de sécurisation soient réalisés.

                                   Le 22 avril 2019 P/le bureau local

Related posts