La boite à sanctions est de retour…

Certains agents en arrêt maladie fin janvier-début février vont se voir appliquer la triple sanction… En effet ces agents contraints de ne pouvoir participer au mouvement historique de janvier dernier afin de défendre leur travail et leur sécurité pour cause de maladie, se sont vus attribuer des RH faisant chuter les heures réalisées sur le mois qu’ils ont dû rattraper grâce à la super boule dynamique !

Dans un premier temps, Notre Administration a décidé de ne pas reconnaitre les arrêts maladies ayant dépassé la date de la signature du relevé de conclusion, pensant à tort, telle une dictature, que ces arrêts étaient « concertés ». Estimant de surcroit que les arrêts ont été prescrits par des charlatans véreux et non professionnels que sont les médecins… Chacun appréciera ce despotisme !

Dans un second temps, le porte-monnaie des agents sera une nouvelle fois impacté par l’application de mesure administrative que sont les trentièmes… On notera au passage que l’application de ces trentièmes est bien plus rapide que l’émission et le traitement des arrêtés d’avancées d’échelons et /ou autres remboursements des frais de déplacements, optiques, dentaires et auditifs… Ainsi que du paiement des heures supplémentaires ! A chacun ces priorités !!!!

Enfin, ces même agents vont également se voir sanctionner par exemple de 10 jours de suspension dont cinq avec sursis, à compter de septembre sur notre DI… Là encore, c’est plus que dégueulasse, les directions respectives, interrégionale et locales, vont mettre en application tels des bons petits soldats ces sanctions, ces mêmes directions prêtes à vous lécher le C… pour que vous fassiez tourner leurs boutiques à coups de rappels et d’heures supplémentaires au détriment de votre santé, de  votre vie de famille durant tout l’été…

Elles vous parlent de reconnaissance mais vont vous sanctionner pour la troisième fois sur cette même faute inexistante des « arrêts maladies concertés ». Ces mêmes directions qui sont justes incapables de sanctionner les voyous qui nous cassent les couilles…!!!

Que penser de ces dirigeants qui nous considèrent comme « de la Merde » et placent sur un piédestal la population pénale…? Pour nous, tout est clair, mais notre politesse nous empêche de l’écrire, nous ne souhaitons pas être poursuivis devant les tribunaux pour ses sans C…….

On nous parle d’attractivité du métier mais comment lutter contre tous ces vents contraires ?

Les points sécuritaires du relevé de conclusion doivent se mettre en place et rapidement !!! La gestion des détenus violents avec menottage systématique c’est pour demain même si là-encore, ces pseudo-patrons mettent énormément de mauvaises volontés à monter les trappes qui sont pourtant déjà arrivées sur les structures…

Il est plus facile pour ces ronds de cuir, de sanctionner lâchement  les agents que de faire face à leurs propres responsabilités !!! La schizophrénie s’empare de notre administration…

 

  Les secrétaires généraux,

Related posts