mardi 10 septembre , 2019

La Grande VADROUILLE

D’après les paroles et les promesses de Manu le « gourou » (vous savez, celui qui devait faire plier le gouvernement en 48H), toutes les avancées signées par l’UFAP UNSa Justice devaient être abolies.

Mais le père Manu pédale dans la semoule et doit s’apercevoir aujourd’hui qu’il est bien plus difficile d’être le number one pour négocier et obtenir du concret que d’être tapis dans l’ombre à calomnier, affabuler, dénigrer et cracher sur ceux qui prennent leurs responsabilités.

Car après trois mois de gesticulation, mégaphone vissé sous le bras, les Baudin’s et compagnie sont partis en Grande Vadrouille. Après la tentative avortée des week-ends en famille devant les taules, après celui des mardis noirs sans plus d’extase, voici venu le tour de la méga pétition. Nous sommes très impatient de connaître la prochaine « mauvaise » idée de Manu le penseur (pas celui d’Auguste Rodin bien sûr…) !!

Quand on constate que toutes les instances qui devaient être boycottées ne le sont pas, que l’on découvre le départ ou l’absence de certaines OS sur les mouvements, nous sommes très loin des élucubrations de Manu le poète qui criait haut et fort qu’elle était belle et solide cette intersyndicale MDR.
Il n’y a pas à tortiller, les personnels y perdent leur latin.

Les agents se font « enfumer » avec les mardis noirs ; FO et consorts le savent très bien.
Et oui ! les promesses n’engagent que ceux qui les tiennent !! Et bien ramez maintenant !!

Depuis plus d’une décennie, L’UFAP-UNSa Justice a obtenu des avancées dans toutes les catégories de personnels sans contrepartie et sans perdre les acquis !!

Et voici 10 ans que nos détracteurs crachent sur des réformes de plusieurs millions d’Euros et refusent systématiquement toutes les avancées.
10 ans qu’ils ne signent jamais rien, 10 ans qu’ils n’obtiennent rien.

Ne serait-ce pas eux les véritables traîtres ??
Trop facile d’accuser ceux qui prennent leurs responsabilités quand on n’a jamais rien signé.

Mais revoilà superManu, plus fort que la SNCF, qui tente de rattraper le temps perdu en voulant décrocher sa timbale avec des arguments rocambolesques.

SuperManu, qui se mélange encore les pinceaux entre le statutaire, l’indemnitaire et ses fameux 300€ de différence avec la parité police alors que les indices sont équivalents.

SuperManu sur Facebook qui continu de manipuler les personnels en comparant des fiches de paie de la police, primes mensuelles incluses avec celles des surveillants pénitentiaires sans les primes et surtout, sans les divers avantages financiers que les personnels ont obtenu. N’oubliez pas aussi qu’un gardien de la paix doit travailler 20H de plus par mois qu’un surveillant…

Après avoir « insulté » l’UFAP UNSa Justice lors de la campagne électorale, Mr Baudin s’offusque aujourd’hui de l’absence de notre organisation dans l’intersyndicale et l’accuse de tous les mots (ou maux) à chacune de ses interventions mégaphoniques.

Manu le Caliméro qui fait une « fixette » sur l’UFAP UNSa Justice… Serait-il jaloux, mal dans sa peau, en carence affective, mal élevé ?
Mais au jeu du pompier pyromane, c’est le boss de sa catégorie…

Mais pour l’instant, c’est le vide, le néant, le trou noir et cela ne dérange personne au sein des organisations syndicales qui ont appelé à la haine contre le secrétaire Général de l’UFAP UNSa Justice. Et oui, la critique est facile, mais lorsqu’il faut balayer devant sa porte il y a dégun.

Curieusement, personne ne remet en cause le mandat de ce Secrétaire Général du syndicat patronal pour ne pas avoir obtenu ses « belles » promesses électorales.

Le père Manu n’aurait-il pas mené les personnels en bateau afin d’obtenir un résultat aux élections ?? Tel un « gourou », ce personnage a embrigadé des agents et des organisations syndicales dans sa politique de despote. Malheureusement, plus le temps passe, moins les choses avancent.

Mais ce champion du monde de la fake news, roi du mégaphone, pourrait être l’auteur du « petit livre pénitentiaire pour ne pas s’emmerder aux toilettes » contenant tous les mensonges et toutes les promesses non tenues de son syndicat patronal.

Extrait du : « WCbook 2019 » de chez FO Edition

  •   Dorénavant, nous avons 6 dimanches par mois LOL
  •   Aucune réforme des CdC ne verra le jour FAUX
  •   Les officiers monteront les nuits FAUX
  •   La CAP des Svt et Svt BGD sera maintenue et non reportée comme annoncé par l’UFAP UNSa Justice FAUX
  •   L’UFAP UNSa Justice a voté en CTM la contractualisation FAUX
  •   L’intersyndicale est majoritaire au CTAP FAUX
  •   Nous allons faire plier le gouvernement en 48H FAUX
  •   Et bla bla bla et bla bla bla… Mais la meilleure de toutes, c’est lorsque Manu le manipulateur ose « balancer » que l’UFAP UNSa Justice n’a pas négocié les sanctions lors de la signature du relevé de conclusion (FAUX) car elle savait que FO allait repartir au combat si ce syndicat était majoritaire ! Petit Malin le Manu, mais quel foutage de gueule !!

Lorsqu’on joue les gros bras (sans danger pour sa personne) en poussant les personnels à déposer les clés et à se mettre en maladie, on assume ses conneries cher Monsieur !!

Mais quelle honte, car même si FO n’était pas le signataire du relevé de conclusions, rien n’empêchait ce Secrétaire Général d’aller défendre les copains qu’il a mis dans la « merde » avec ses décisions ubuesques et ses revendications inaccessibles qui ont fait rêver les personnels !!

Pour toutes ces raisons, l’UFAP UNSa Justice, syndicat multi-catégoriel et seule organisation syndicale à penser aux autres corps, grands oubliés de cette pseudo intersyndicale, refusera de participer à toute cette mascarade.

L’UFAP UNSa Justice exige de la garde des Sceaux de conduire l’administration à mener à terme l’ensemble des points actés lors des différents relevés de conclusions, mais aussi, à aller plus loin notamment en matière d’évolution indemnitaire pour les Personnels (P.S, P.I.P, P.A et P.T et Contractuels).

Par conséquent, le Comité Directeur de l’UFAP UNSa Justice réaffirme les exigences de notre Organisation Syndicale adressées et présentées dernièrement à la garde des Sceaux, visant :

  • La sécurité des Personnels, avec entre autre, l’accélération et la mise en œuvre totale du relevé de conclusions de janvier 2018 *
  • L’ouverture de négociations pour une revalorisation salariale (notamment indemnitaire) de l’ensemble des Corps (PA, PS , PT, PIP et Contractuels) de l’administration pénitentiaire
  • Le déploiement des différents relevés de conclusions
  • Une doctrine d’emploi nationale pour les missions des ESP (EJ, ERIS, UH, Cyno, Elac, ELSP…)
  • L’ouverture de discussions sur le temps de travail, l’organisation et les rythmes de travail, sans oublier les conditions de travail, pour l’ensemble des Personnels de tous Corps.

Le 05 mars 2019

Les Secrétaires Généraux UFAP UNSa JUSTICE Paca Corse

PS : Manu, penses à changer les piles de ton mégaphone

Related posts